L'AIR DU TEMPS

L'AIR DU TEMPS

Franceinfo - le jeudi 5 juillet 2018

 

Meurtre d'Alexia Daval : "La posture de Jonathann ne correspond pas à la réalité", déclare l'avocat des parents de la jeune femme

 

 

 

Jonathann Daval affirme désormais que son épouse a été tuée par son beau-frère, qui aurait tenté de la maîtriser pendant une crise d'hystérie, a appris franceinfo de sources proches du dossier

 

 

 

Ce qu'il faut savoir

 

 

Accusé du meurtre de son épouse Alexia, Jonathann Daval a changé de version. Après avoir reconnu avoir étranglé sa compagne, l'informaticien de 34 ans est revenu sur ses aveux : il affirme désormais que la jeune femme a été tuée par son beau-frère, qui aurait tenté de la maîtriser pendant une crise d'hystérie. Après ce nouveau coup de théâtre dans l'affaire, l'avocat des parents d'Alexia Daval prend la parole, jeudi 5 juillet, à l'occasion d'une conférence de presse, retransmise par franceinfo.

 

 

De premiers aveux. Jonathann Daval a été mis en examen, fin janvier, pour "meurtre sur conjoint". Il avait ensuite reconnu avoir tué Alexia Daval, 29 ans, lors d'une dispute conjugale, dans la nuit du 27 au 28 octobre 2017, à leur domicile de Gray-la-Ville (Haute-Saône). Il avait affirmé qu'il ne "voulait pas" en arriver là, mais qu'ils en étaient venus aux mains et qu'il l'avait étranglée en tentant de la "maîtriser". Il avait, en revanche, contesté avoir mis le feu au corps de son épouse.

 

 

Les doutes de l'avocat de la famille. "On est loin de la vérité objective, vu la faiblesse des aveux, avait récemment confié Me Jean-Marc Florand à L'Est républicain. M. Daval s'est exprimé, mais sa voix porte peu. Il est passé à table, mais c'était pour ne rien dire, ou presque." Il avait relevé des "incohérences" entre sa version, les éléments matériels et les résultats de l'autopsie. "Il manque le principal : la chronologie des faits, le mobile du crime, son mode opératoire, l'avant et l'après", avait souligné l'avocat.

 

 

La thèse d'un complot familial. C'est la nouvelle version avancée par Jonathann Daval. Selon ses dires, le mari de la sœur d'Alexia Daval, Grégory Gay, l'aurait tuée en essayant de la maîtriser lors d'une crise d'hystérie, au domicile des parents de la jeune femme. 

 

 

Un "cauchemar" pour la famille d'Alexia Daval. Les parents, la sœur et le beau-frère de la jeune femme ont été convoqués mercredi matin par le juge d'instruction chargé de l'affaire, pour "une audition classique de partie civile", selon leur avocat, Me Jean-Marc Florand, qui les accompagnait. "Je démens formellement les accusations de Jonathann Daval", a déclaré sur BFMTV Grégory Gay à sa sortie du cabinet du juge d'instruction. "C'est un véritable cauchemar", a réagi la mère de la victime, Isabelle Fouillot.

 



10/07/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 38 autres membres