L'AIR DU TEMPS

L'AIR DU TEMPS

TERRORISME - Général


naissance de cet article en juillet 2016

 

 

Les heures sombres du terrorisme qui frappe l'Europe et le monde 

 

 

 

Des attentats qui s'intensifient en Europe et qui touchent le monde entier. Déjà un triste bilan, et une liste qui continue de s'allonger...

 

 

 

drapeau-Union-Europeenne-etoileb-014.gif

 

 

 

 

 

 CHRONOLOGIE - 2012

 

 

 

- 11 mars 2012 - Mohammed Merah abat le maréchal des logis-chef Imad Ibn Ziaten sur un parking situé devant le gymnase du Château de l'Hers dans le quartier de Montaudran, au sud-est de Toulouse

 

 

 

- 15 mars 2012 - Deux militaires sont tués et un troisième grièvement blessé à proximité de la caserne où ils étaient cantonnés à Montauban

 

 

 

 

-

 

 


22/07/2016
0 Poster un commentaire

2014

 

 

 

 

- 24 mai 2014 - Mehdi Nemmouche abat quatre personnes à Bruxelles au  Musée juif de Belgique

 

 

 

 

- 20 décembre 2014 - Des policiers agressés au commissariat à Joué-Lès-Tours, en Indre-et-Loire

 

 


27/03/2017
0 Poster un commentaire

2015

 

 

 

- 7 janvier 2015 - Vers 11 h 30, les frères Chérif et Saïd Kouachi commettent un attentat à Charlie Hebdo à Paris

 

 

 

 

- 8 janvier 2015 - Amedy Coulibaly, assassine une policière municipale à Montrouge

 

 

 

 

- 3 février 2015 - Agression de militaires de l'opération Sentinelle en faction hier à Nice devant un centre communautaire juif par un homme armé de deux couteaux. L'attaquant a été arrêté. Il avait été refoulé de Turquie une semaine plus tôt, alors qu'il tentait de se rendre en Syrie.

 

 

 

- 14 février 2015 - Une fusillade se produit lors d'une conférence publique dont le thème est « Art, blasphème et liberté d'expression » au Danemark à Copenhague

 

 

 

- 15 février 2015 - Le même assassin tue une personne et blesse deux policiers devant la grande synagogue de Copenhague au Danemark

 

 

 

 

- Avril 2015 - Sid ahmad Ghlam, un étudiant algérien de 24 ans soupçonné d'avoir voulu attaquer les églises de Villejuif (Val-de-Marne) mais aussi le Sacré-Coeur à Paris. Il a tué sur son passage, Aurélie Chatelain, professeur de fitness

 

 

 

 

- 26 juin 2015 - attaque terroriste islamiste perpétrée par Yassin Salhi. Les enquêteurs découvrent le corps décapité à l’aplomb du véhicule puis la tête de la victime accrochée au grillage de l'enceinte du site à Saint-Quentin-Fallavier dans l'Isère en région Rhône-Alpes.

 

 

 

 

- 13 novembre 2015 - Trois fusillades ont éclaté à trois endroits de la capitale avant 22 heures : devant la station de métro Charonne où un homme a ouvert le feu sur une terrasse de café depuis une voiture, dans un bar-restaurant du dixième arrondissement proche de la salle de spectacle Le Bataclan où deux hommes jaillis d'une voiture ont fait feu sur la foule qui assistait à un concert de rock californien qui se jouait à guichet fermé. Et enfin sur un boulevard du onzième arrondissement de PARIS. Les auteurs : Abdelhamid Abaaoud - Salah Abdeslam

 


27/03/2017
0 Poster un commentaire

2016

 

 

 

- 1er janvier 2016 - Une voiture fonce sur quatre militaires de Sentinelle en surveillance devant la grande mosquée de Valence (Drôme). Les soldats ouvrent le feu après sommations, blessant grièvement le conducteur du véhicule. L'assaillant qui a crié "Allah est grand" a déclaré qu'il voulait tuer des militaires et mourir en martyr.

 

 

 

- 22 mars 2016 - Attaque de l'aéroport de Zaventem en Belgique et la station de métro de Maelbeek, où s'est produite la deuxième explosion mortelle.

 

 

 

- 13 juin 2016 - Larossi ABBALLA, tueur des deux fonctionnaires de police chez eux, à Magnanville - Yvelines

 

 

- 14 juillet 2016 - Attentat sur la promenade des Anglais à Nice, perpétré par Mohamed Lahouaiej-Bouhlel -  84 morts et 331 blessés 

 

 

 

 

- 18 juillet 2016 - Un réfugié Afghan de 17 ans a attaqué lundi soir les passagers d'un train en Bavière avec une hache et un couteau.

 

 

 

 

- 24 juillet 2016 - Dans le centre l'Ansbach en Bavière. Un réfugié syrien de 27 ans s'est fait exploser à proximité d'un festival de musique accueillant 2 500 personnes. Le kamikaze a été tué dans la déflagration. Quinze personnes ont été blessées, dont quatre grièvement, mais aucune des victimes n'est en danger de mort.

 

 

 

 

- 26 juillet 2016 - Deux terroristes, dont l'un des deux Adel Kermiche, ont pénétré dans une église catholique située dans la banlieue de Rouen à Saint-Etienne-du-Rouvray (Seine Maritime). Le prêtre auxiliaire Jacques Hamel a été égorgé, un paroissien touché au thorax mais sa vie n'est pas en danger. Le deuxième terroriste vient d'être identifié il s'agit d'Abdel Malik Petitjean.

 

 

 

- 19 décembre 2016 - Un terroriste, Anis Amri au volant d'un 38 tonnes, a percuté des passants au niveau du marché de Noël, sur la Breitscheidplatz, face au Ku'Damm, l'équivalent des Champs-Élysées de la capitale allemande.

 


27/03/2017
0 Poster un commentaire

2017

 

 

► 3 février 2017 : Un Égyptien armé d'une machette attaque une patrouille Sentinelle près d'une entrée du musée du Louvre à Paris en criant "Allah Akbar".

 

 

 

 

► 18 mars 2017 : Un homme de 39 ans est abattu après avoir pointé une arme sur une militaire en patrouille à l'aéroport d'Orly et tenté de s'emparer de son Famas. "Je suis là pour mourir par Allah. Je suis là pour mourir par Allah De toute faon, il va y avoir des morts", lance l'assaillant. La nuit précédant l'attaque, l'homme connu pour vols à main armée et trafic de drogue avait tiré sur un policier après avoir été arrêté pour excès de vitesse.

 

 

 

 

► 22 mars 2017, Royaume-Uni : Attentat de Westminster à Londres : un policier est poignardé devant le parlement, et une voiture fonce dans les jardins du Palais de Westminster. L'attaque fait 4 morts et 44 blessés. L'état islamique revendique l'attentat au lendemain de l'attaque. Son auteur : Khalid Masood. Attentat de Londres : une cinquième victime (le Progrès du samedi 8 avril 2017) - Scotland Yard a annoncé hier le décès de Andreea Cristea, une Roumaine de 31 ans qui était tombée dans la Tamise lors de l'attaque le 22 mars, portant à cinq le nombre de morts.

 

 

 

 

► 7 avril 2017, Suède : Attaque au camion bélier, dans une rue piétonne. 15 personnes blessées et 4 tuées. L'Ouzbek de 39 ans, identifié comme étant Rakhmat Akilov, a affirmé avoir reçu un ordre de Daech.

 

 

 

► 11 avril 2017, Allemagne : attaque du car transportant les joueurs de foot de l'équipe allemande de Dormund pour le match Dortmund-Monaco. La piste islamiste examinée. Ni islamiste, ni extrémiste. Un attentat pour spéculer.

 

 

 

 

► 20 avril 2017 - Attaque sur les Champs Élysées à Paris. Meurtre d'un policier.

 

 

 

 

► 22 mai 2017 - Attentat à la Manchester Arena, Angleterre, lors d'un concert de la star américaine Ariana Grande. L'attentat-suicide a fait au moins 22 morts et 59 blessés.

 

 

 

 

► 3 juin 2017 - Attentat sur le London Bridge en Angleterre à 22 h heures locale (23 h, heure française). 7 morts et 48 blessés perpétrés par trois hommes.

 

 

 

 

► 5 août 2017 - Un jeune homme de 18 ans armé d'un couteau est arrêté par une patrouille Sentinelle, alors qu'il vient de franchir un portique de sécurité de la Tour Eiffel à Paris en bousculant un agent de sécurité et en criant "Allah Akbar". Déjà condamné pour apologie du terrorisme et souffrant de problèmes psychiatriques, le jeune homme a expliqué en garde à vue qu'il voulait commettre un attentat contre un militaire et était en lien avec un membre de Daech qui l'aurait poussé à passer à l'acte.

 

 

 

 

► 9 août 2017 - Six soldats ont été renversés par une voiture qui a délibérément foncé sur un groupe de militaires de l'opération Sentinelle à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine). Le conducteur présumé, un Algérien de 36 ans, a été arrêté quelques heures plus tard près de Calais. L'homme a été grièvement blessé.

 

 

 

 

► 17 août 2017 - Attaque à Barcelone sur les Ramblas cet après-midi : toujours en cours à 19 h 46. Une camionnette blanche s'est engouffrée à 17 h dans las Ramblas. La police recherche l'auteur qui serait retranché dans un bar. Bilan provisoire : 1 mort, 32 blessés. Opération de police toujours en cours à 20 h30. Un suspect arrêté (on ne sait pas si c'était le conducteur de la camionnette). Le bilan augmente : 13 morts, 50 blessés dont 10 graves. Chasse à l'homme dans les rues de Barcelone. Bilan au lendemain de l'attentat : 14 morts plus d'une centaine de blessés. Le bilan est passé à 16 morts (le Progrès du lundi 28 août)

 

 

 

 

► 18 août 2017 - Minuit - Minuit et demi, attaque à Crambrils (Espagne), station balnéaire catalane à 120 km au sud de Barcelone. Une voiture a foncé sur la foule. Bilan : 6 blessés civils, un policier. Les 5 assaillants ont été tués. Ils portaient des ceintures d'explosifs factices.

 

 

 

 

► 18 août 2017 - Une attaque au couteau : 2 morts dans l'ouest de la Finlande à Turku perpétrée par un Marocain de 18 ans. Au total, deux hommes et huit femmes ont été attaqués.

 

 

 

 

► 15 septembre 2017 - Explosion à Londres, sur la ligne de métro de la District Line, à hauteur de la station de Parsons Green, dans le sud-ouest de la capitale britannique

 

 

 

 

► 1er octobre 2017 - Attaque au couteau sur le parvis de la gare à Marseille. Deux jeunes femmes tuées.

 


27/03/2017
0 Poster un commentaire

2018

 

 

- Le vendredi 23 mars 2018 - Trois attaques meurtrières, près de Carcassonne, puis dans le Super U de Trèbes (Aude), ont fait quatre morts et quinze blessés. Radouane Lakdim, l'auteur de ces attaques qui s'est réclamé de Daech, a été abattu par les forces de l'ordre lors de l'assaut final dans le supermarché. Parmi les victimes figure le gendarme Aranud Beltrame, qui a volontairement pris la place de la dernière otage retenue par le terroriste. Il l'a payé de sa vie. Emmanuel Macron a décrété un hommage national et public le mercredi 28 mars.

 

 

 

- Le samedi 12 mai 2018 - Attaque au couteau qui a fait un mort et quatre blessés dans le quartier de l'Opéra, à Paris. Selon les informations de France 2, l'assaillant, Khamzat Azimov, avait été naturalisé français en 2010. Il est né en Russie en 1997. Il était fiché S mais sans antécédents judiciaires. "Il avait attiré l'attention des services de renseignement", a précisé une source judiciaire à France Inter.

 

 

 

- Le mercredi 30 mai 2018 - Une attaque qui a fait trois mort à Liège (Belgique). Benjamin Herman a tué deux policières et un étudiant, mardi, avant d'être abattu par les forces de l'ordre

 

 

 

- Le mardi 14 août 2018 - Un attentat à la voiture-bélier devant le Parlement à Londres. Salih Khater, un homme d'origine soudanaise habitant à Birmingham et accusé d'avoir précipité son véhicule sur des cyclistes et des policiers, comparaîtra lundi devant le tribunal de Westminster, à Londres, a précisé la police.

 

 

 

- Le mardi 11 décembre 2018 - Une fusillade à Strasbourg. Le suspect, âgé de 29 ans, est né dans la capitale alsacienne. Il est toujours en fuite. Il faisait l'objet d'une fiche S et devait être interpellé hier matin.

 


24/03/2018
0 Poster un commentaire

Franceinfo - le vendredi 3 juillet 2020

 

 

Cliquez sur le lien ci-dessous pour accéder à l'article de Franceinfo

 

 

Tyler Vilus, premier jihadiste français jugé aux assises pour des crimes commis en Syrie, condamné à 30 ans de prison


04/07/2020
0 Poster un commentaire

Franceinfo - le samedi 20 juin 2020 - mis à jour le 21.06.2020

 

 

Royaume-Uni : l'attaque au couteau qui a fait trois morts à Reading est considérée comme terroriste, selon la police

 

avatar
franceinfoFrance Télévisions

 

 

Un homme de 25 ans, originaire de cette ville à l'ouest de Londres, a été arrêté sur les lieux et placé en garde à vue peu après les faits, samedi soir

 

 

21716791

 

Des policiers près du parc Forbury Gardens à Reading (Royaume-Uni), où trois personnes ont été tuées lors d'une attaque au couteau, le 20 juin 2020.  (ISABEL INFANTES / ANADOLU AGENCY / AFP)

 

 

 

Trois personnes sont mortes samedi 20 juin lors d'une attaque au couteau dans un parc de Reading (Royaume-Uni), considérée dimanche comme un acte terroriste, d'après la police de la vallée de la Tamise (lien en anglais). Un homme de 25 ans, originaire de cette ville à l'ouest de Londres, a été arrêté sur les lieux pour meurtre et placé en garde à vue, selon cette même source. L'attaque a fait également trois blessés graves.

 

 

La police et les secours sont intervenus après avoir reçu des appels leur signalant que plusieurs personnes avaient été poignardées à Forbury Gardens vers 19 heures heure locale, dans le centre de cette ville de 200 000 habitants à environ 60 kilomètres du centre de la capitale britannique. Un périmètre de sécurité a été mis en place pour procéder aux constatations sur place. 

 

 

"La police antiterroriste peut à présent confirmer" que les faits "ont été déclarés comme étant de nature terroriste", a déclaré la police locale dimanche en fin de matinée, après avoir estimé dans un premier temps qu'ils n'étaient pas d'ordre terroriste. 

 

 

Le Premier ministre britannique, Boris Johnson, a adressé ses "pensées à tous ceux qui ont été affectés par les épouvantables événements de Reading" dans un tweet remerciant les services d'urgence. La ministre de l'Intérieur, Priti Patel, s'est dite "profondément inquiète", également sur Twitter.

 

 

 

Plusieurs groupes de personnes attaqués 

Des témoins cités par l'agence de presse PA ont indiqué qu'un homme avait attaqué plusieurs groupes réunis dans ce parc lors de cette soirée ensoleillée. "Le parc était plein, beaucoup de gens étaient assis pour boire un verre avec des amis quand une personne est arrivée, a soudainement crié des mots inintelligibles et est allé vers un groupe d'une dizaine de personnes, essayant de les attaquer au couteau", a raconté à l'agence britannique PA Lawrence Wort, témoin de la scène.

 

 

"Il a poignardé trois d'entre eux, gravement dans le cou et sous les bras, puis il s'est retourné et a commencé à courir vers moi, on s'est retournés et on a commencé à courir", a expliqué ce coach sportif de 20 ans. "Quand il a réalisé qu'il ne pourrait pas nous rattraper, il a réussi à atteindre une personne à l'arrière du cou et quand il a vu que tout le monde commençait à courir, il est parti du parc", a-t-il raconté. La police a appelé les internautes à ne pas partager les images de la scène qui ont circulé sur les réseaux sociaux, mais plutôt à les communiquer aux enquêteurs.

 

 

Les faits se sont produits à proximité de l'endroit où, plus tôt dans la journée, s'était tenue une manifestation du mouvement antiraciste "Black lives matter", mais les organisateurs comme la police estimaient, dimanche matin, qu'il n'y avait aucun lien. L'attaque a eu lieu trois heures après la fin de l'événement, selon la police. Aucune des personnes qui ont pris part à la manifestation n'a été touchée, a affirmé une organisatrice, Nieema Hassan, dans une vidéo sur les réseaux sociaux. "Nous étions partis quand c'est arrivé."

 
What do you want to do ?
New mail
 

22/06/2020
0 Poster un commentaire

Franceinfo - le vendredi 5 juin 2020 - mis à jour le 06.06.2020

 

 

Le chef d'Al-Qaïda au Maghreb islamique a été tué par l'armée française au Mali

 

avatar

franceinfo avec AFP et ReutersFrance Télévisions

 

 

"Les forces armées françaises, avec le soutien de leurs partenaires, ont neutralisé l’émir d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), Abdelmalek Droukdal", a annoncé la ministre des Armées, Florence Parly, vendredi 5 juin

 

 

21646903

 

Abdelmalek Droukdal, chef d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), le 23 mai 2012, dans une zone non identifiée au Mali.  (AL-ANDALUS / AFP)

 

 

 

Le chef d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), l'Algérien Abdelmalek Droukdal, a été tué par l'armée française lors d'une opération menée mercredi dans le nord du Mali, a annoncé vendredi 5 juin, la ministre des Armées Florence Parly, sur son compte Twitter. Ce meneur historique du jihad au Maghreb, commandant de plusieurs groupes jihadistes sahéliens, a été tué au nord-ouest de la ville malienne de Tessalit. "Plusieurs de ses proches collaborateurs" ont également été "neutralisés", selon Florence Parly.

 

 

 

Florence Parly @florence_parly

Ce combat essentiel pour la paix et la stabilité dans la région vient de connaître un succès majeur.

Florence Parly @florence_parly
 

Le 3 juin, les forces armées françaises, avec le soutien de leurs partenaires, ont neutralisé l’émir Al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI), Abdelmalek Droukdal et plusieurs de ses proches collaborateurs, lors d’une opération dans le nord du Mali.

1 741 personnes parlent à ce sujet
 
 

La France a également revendiqué, vendredi soir, la capture d'un "cadre important de l'EIGS", le groupe jihadiste Etat islamique au Grand Sahara, rival du GSIM au Sahel et désigné ennemi numéro un par Paris depuis le sommet de Pau (France), en janvier, réunissant le président français Emmanuel Macron et les chefs d'Etat du G5 Sahel (Mauritanie, Burkina Faso, Mali, Niger, Tchad).

 

 

"Les opérations contre l'EIGS, l'autre grande menace terroriste dans la région, se poursuivent également. Le 19 mai dernier, les forces armées françaises ont capturé Mohamed el-Mrabat, vétéran du jihad au Sahel et cadre important de l'EIGS", a encore annoncé Florence Parly sur Twitter.

 


06/06/2020
0 Poster un commentaire

Franceinfo - le vendredi 1er mai 2020

 

 

Policiers percutés à Colombes : le suspect est mis en examen et écroué, annonce le parquet national antiterroriste

 

avatar

franceinfo avec AFPFrance Télévisions

 

 

Selon des sources concordantes, ce Français de 29 ans ayant fait allégeance au groupe Etat islamique (EI) assume "totalement son acte", qui a grièvement blessé deux policiers et qu'il aurait commis seul

 

 

21441623

 

Des policiers inspectent le lieu où un automobiliste a volontairement percuté deux motards de la police, le 27 avril 2020 à Colombes (Hauts-de-Seine).  (FRANCK FIFE / AFP)

 

 

 

Youssef T., soupçonné d'avoir fauché au volant d'une voiture trois policiers lundi 27 avril à Colombes (Hauts-de-Seine), a été mis en examen et placé en détention provisoire vendredi 1er mai, pour "tentative d'assassinats sur personnes dépositaires de l'autorité publique en relation avec une entreprise terroriste", a annoncé le parquet national antiterroriste (Pnat).

 

 

Selon des sources concordantes, ce Français de 29 ans animé par une idéologie anti-occidentale et ayant fait allégeance au groupe Etat islamique (EI) assume "totalement son acte", qui a grièvement blessé deux policiers et qu'il aurait commis seul.

 

 

 

"Imposer la charia sur l'ensemble de la Terre"

Lundi, vers 17 heures, au volant d'une BMW, cet homme inconnu des services antiterroristes avait violemment heurté deux motards de la police nationale qui contrôlaient une voiture, les blessant grièvement aux jambes. Il a atteint plus légèrement un policier municipal. Les deux motards ont dû être hospitalisés, mais leurs jours ne sont pas en danger.

 

 

Une lettre d'allégeance à l'EI ainsi qu'un couteau ont été retrouvés dans la voiture du suspect et le parquet national antiterroriste s'est saisi des faits mardi après qu'une expertise psychiatrique du suspect a écarté toute abolition ou altération de son discernement.

 

 

Selon un communiqué du Pnat, le suspect expliquait vouloir se lancer "à corps perdu dans la bataille pour imposer la charia sur l'ensemble de la Terre". Selon une source proche de l'enquête, on retrouve dans "l'exploitation de ses supports numériques" saisis lors d'une perquisition "un intérêt pour l'Etat islamique ainsi que le terrorisme de manière générale".

 


02/05/2020
0 Poster un commentaire

Franceinfo - le mardi 28 avril 2020

 

 

Hauts-de-Seine : le Parquet national antiterroriste ouvre une enquête après qu'un automobiliste a foncé volontairement sur deux policiers à moto à Colombes

 

avatar

franceinfoFrance Télévisions

 

 

Le chauffard a été interpellé par des policiers municipaux. Les enquêteurs ont retrouvé dans sa voiture un couteau et une "lettre d'allégeance" au groupe Etat islamique

 

 

21416439 (1)

 

Deux policiers à moto auraient été percutés de façon volontaire lundi 27 avril, à Colombes, dans les Hauts-de-Seine. L'agresseur a été interpellé. (FRANCE 2)

 

 

 

Un peu moins de 24 heures après qu'un automobiliste a percuté deux policiers à moto à Colombes (Hauts-de-Seine), le Parquet national antiterroriste annonce, mardi 28 avril, qu'il ouvre une enquête pour "tentative d'assassinats sur personnes dépositaires de l’autorité publique en relation avec une entreprise terroriste" et "association de malfaiteur terroriste criminelle".

 

 

Il était un peu moins de 18 heures, lundi 27 avril, quand deux policiers à moto ont été renversés lors d'un contrôle routier. Le chauffard a été interpellé par des policiers municipaux à proximité. Dans sa voiture, les enquêteurs ont retrouvé un couteau et une "lettre d'allégeance" au groupe Etat islamique.

 

 

Les faits se sont produits en face du stade de rugby Yves-du-Manoir. Un des deux policiers blessés se trouve dans un "état grave" et a été placé en coma artificiel. Il souffre d'un traumatisme crânien. Selon une source proche de l'enquête, son pronostic vital n'est plus engagé. Son collègue, plus légèrement touché, a été transporté à l'hôpital militaire de Percy, à Clamart (Hauts-de-Seine).

 

 

 

"Inconnu des services de renseignements"

L'homme interpellé est un Français de 29 ans, né à Lunéville (Meurthe-et-Moselle) et résidant à Colombes, connu pour des faits de violences qui remontent à dix ans, a appris France 3 auprès du parquet de Nanterre. De source judiciaire, il est "inconnu des services de renseignements". Son expertise psychiatrique, qui a été réalisée mardi matin, ne conclut pas à une pathologie psychiatrique, selon nos informations. Lors de son audition, il a indiqué avoir entendu des voix mais les enquêteurs doutent de la sincérité de ses propos. Selon une source proche de l'enquête, son attitude est sereine depuis.

 


28/04/2020
0 Poster un commentaire

2020

 

 

 

 
  • Le samedi 4 avril 2020 - attaque meurtrière survenue le matin même dans le centre-ville de Romans-sur-Isère (Drôme), en pleine période de confinement. L'auteur des faits a attaqué au moins sept personnes, dont deux sont mortes : Thierry, un client de 55 ans qui se trouvait dans la boucherie, et Julien, un habitant de 44 ans qui ouvrait ses volets, égorgé devant sa femme et son fils. Le suspect est un Soudanais de 33 ans, qui a obtenu le statut de réfugié et un titre de séjour de dix ans à l'été 2017.

 

 


06/04/2020
0 Poster un commentaire

Franceinfo - le samedi 4 avril 2020 - mis à jour le 05.04.2020

 

 

Drôme : ce que l'on sait de l'attentat au couteau qui a fait au moins deux morts à Romans-sur-Isère

 

avatar

franceinfoFrance Télévisions

 

 

 

Le parquet national antiterroriste a annoncé, dimanche matin, le placement en garde à vue d'une troisième personne dans le cadre de l'enquête

 

 

21284727

 

Des membres de la police technique et scientifique entrent dans un commerce visé par une attaque terroriste, le 4 avril 2020, à Romans-sur-Isère (Drôme). (MAXPPP)

 

 

 

"Toute la lumière sera faite sur cet acte odieux qui vient endeuiller notre pays déjà durement éprouvé ces dernières semaines." Le chef de l'Etat, Emmanuel Macron, a réagi, samedi 4 avril, à l'attaque meurtrière survenue le matin même dans le centre-ville de Romans-sur-Isère (Drôme), en pleine période de confinement

 

 

Le parquet national antiterroriste (PNAT) a annoncé, samedi, qu'il se saisissait de l'enquête, ouverte notamment pour "assassinats en relation avec une entreprise terroriste" et "association de malfaiteurs terroriste criminelle". Dimanche matin, il a annoncé le placement en garde à vue d'une troisième personne. Voici ce que l'on sait de cet attentat à ce stade.

 

 

 

Une attaque d'une dizaine de minutes

Selon le récit de France Bleu Drôme Ardèche, l'assaillant est entré, en milieu de matinée, dans un bureau de tabac, où il a poignardé trois personnes : le couple de gérants, ainsi qu'un client. Il a ensuite abandonné son couteau. 

 

 

Reprenant son chemin dans le centre-ville, l'homme est entré dans une boucherie. "Il est passé par-dessus le comptoir, a pris un couteau et a poignardé une autre personne dans le magasin, un client", affirme à France 3 Auvergne-Rhône Alpes le propriétaire de la boucherie, absent lors de l'attaque. "Ma femme m'a appelé en pleurant", précise-t-il.

 

 

 

 

 

Une fois ressorti, le tueur a blessé un passant devant un supermarché, puis s'en est pris à un homme qui ouvrait ses volets, toujours selon le récit de France Bleu Drôme Ardèche.

 

 

Survenue 15 minutes environ après le début des faits, l'arrestation s'est faite sans résistance, à proximité d'une boulangerie où des passants s'étaient réfugiés. Au moment où il a été interpellé, l'homme était agenouillé sur le sol et psalmodiait une prière en arabe, selon une source policière jointe par franceinfo. Toujours selon cette source, les policiers ont saisi un couteau. Des témoins affirment avoir entendu le suspect crier "Allah akbar".

 

 

Au moins deux morts et cinq blessés

L'auteur des faits a attaqué au moins sept personnes, dont deux sont mortes : Thierry, un client de 55 ans qui se trouvait dans la boucherie, et Julien, un habitant de 44 ans qui ouvrait ses volets, égorgé devant sa femme et son fils. Ce quadragénaire tenait, avec son père et son frère, un célèbre café-théâtre de la ville, La Charrette. "Tout Romans le connaissait", assure l'illusionniste Dani Lary au Parisien, décrivant "un vrai gentil" et "un pacifiste" qui "réglait toujours tous les problèmes".

 

 

Parmi les cinq blessés, au moins trois personnes ont été opérées samedi après-midi, selon France Bleu. Elles souffraient de plaies vasculaires, thoraciques, digestives et hépatiques, selon France 3. Deux d'entre elles se trouvaient entre la vie et la mort mais leur état s'est amélioré et leur pronostic vital n'était plus engagé samedi soir, a précisé, dimanche, sur franceinfo, la maire de Romans, Marie-Hélène Thoraval. "Une cellule psychologique a été mise en place au centre hospitalier de Romans pour les familles des victimes uniquement", avait annoncé l'élue, samedi. Les pompiers ont aussi pris en charge plusieurs personnes en état de choc, dont la gérante de la boucherie.

 

 

 

Un suspect soudanais de 33 ans

Selon les premiers éléments de l'enquête, le suspect est un Soudanais de 33 ans, qui a obtenu le statut de réfugié et un titre de séjour de dix ans à l'été 2017. Il était inconnu des services de police et n'avait pas d'antécédents judiciaires, selon une source policière. Il s'était installé à Romans au début de l'année. "Des associations louent des appartements et placent des réfugiés dans ces appartements et nous ne sommes jamais au courant de qui est installé dans ces appartements", a fait savoir la maire.

 

 

De septembre 2018 à janvier 2020, le suspect vivait dans le village de Moras-en-Valloire, à une trentaine de kilomètres de Romans. "Il travaillait pour une entreprise de mon territoire, une maroquinerie, raconte l'édile de la commune, Aurélien Ferlay, à franceinfo. Il était suivi par l'Agence nationale pour la formation professionnelle des adultes de Romans-sur-Isère et a suivi une formation maroquinerie avec à la clé un contrat de professionnalisation. Durant son passage à Moras-en-Valloire, rien ne laissait présager un tel acte immonde. J'ai vraiment le souvenir de quelqu'un qui, avec mes services et moi-même, était poli, allait travailler en vélo."

 

 

 

La piste terroriste privilégiée

Le parquet national antiterroriste (PNAT) a annoncé, samedi, qu'il ouvrait une enquête, notamment pour "assassinats en relation avec une entreprise terroriste" et "association de malfaiteurs terroriste criminelle". Samedi après-midi, son domicile a été perquisitionné et "une de ses connaissances" soudanaises a été interpellée. Dimanche matin, le PNAT a annoncé une troisième garde à vue, d'"un jeune Soudanais qui résidait dans le même foyer, là où résidait le mis en cause".

 

 

Les premiers éléments de l'enquête sur l'auteur présumé de l'attaque "ont mis en évidence un parcours meurtrier déterminé de nature à troubler gravement l'ordre public par l'intimidation ou la terreur", selon le PNAT. Lors de la perquisition ont été retrouvés "des documents manuscrits à connotation religieuse, dans lesquels l'auteur des lignes se plaint notamment de vivre dans un pays de mécréants", des textes "a priori" écrits par le suspect.

 


05/04/2020
0 Poster un commentaire