L'AIR DU TEMPS

L'AIR DU TEMPS

ANIMAUX


Franceinfo - le jeudi 4 octobre 2018

 

 

Pyrénées-Atlantiques : une ourse slovène a été réintroduite dans la montagne

 

 

Une première ourse femelle a été relâchée dans le Béarn "en parfaite santé", a confirmé jeudi le ministère de la Transition écologique à franceinfo

 

 

 

15907623.jpg

 

Lâcher de l'ours slovène Pyros, dans la forêt de Melles (Occitanie), le 2 mai 1997 (archives). (SAUBI JEAN-JACQUES / MAXPPP)

 

 

Une ourse slovène a été relâchée jeudi 4 octobre "aux alentours de 9h" dans le Béarn, a confirmé ce midi le cabinet du ministre de la Transition écologique  à franceinfo. L'animal est en "parfaite santé", a-t-il précisé. Dans un premier temps, des sources proches du dossier avaient confié à franceinfo que deux ourses avaient été lâchées. "L'opération de réintroduction va se poursuivre dans les prochains jours avec pour unique priorité de garantir la santé des deux ourses femelle", a pour sa part précisé le ministère.

 

 

François de Rugy avait annoncé leur réintroduction prochaine lors d'un déplacement à Pau (Pyrénées-Atlantiques) le 20 septembre dernier. Face à la grogne des opposants à la réintroduction de l'ours, il avait assumé cette décision : "Je connais les difficultés, les tensions et je ne me dérobe donc pas. Le dialogue ne permet pas toujours de mettre tout le monde d'accord. Si on attend de mettre tout le monde d'accord pour décider, on ne décide jamais rien." Il avait affirmé que "la population d'ours dans les Pyrénées sera viable une fois cette réintroduction faite".

 

 

Ce projet de réintroduction d'ours s'inscrit dans le cadre d'un "plan ours" lancé en mai par l'ancien ministre de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot. Il ne reste plus que deux mâles dans ce secteur.

 


11/10/2018
0 Poster un commentaire

Franceinfo - le jeudi 20 septembre 2018

 

 

François de Rugy confirme la réintroduction de deux ourses slovènes dans les Pyrénées occidentales "d'ici le début du mois d'octobre"

 

 

Le successeur de Nicolas Hulot, en déplacement à Pau (Pyrénées-Atlantiques), a annoncé que deux ourses seraient réintroduites en Béarn "d'ici à début octobre"

 

 

15820423.jpg

 

Nicolas Hulot avait annoncé en mars la réintroduction de deux ourses dans les Pyrénées-Atlantiques à l’automne. (FRANCK FOUQUET / MAXPPP)

 

 

Le nouveau ministre de la Transition écologique et solidaire, François de Rugy, a officialisé jeudi 20 septembre la réintroduction de deux ourses slovènes dans les Pyrénées occidentales "d'ici à début octobre", rapporte l'envoyé spécial de franceinfo sur place, Stéphane Iglésis.

 

 

Nicolas Hulot avait annoncé en mars la réintroduction de deux ourses dans les Pyrénées-Atlantiques à l’automne. Mais depuis sa démission, le 28 août, le doute planait sur le maintien de cette réintroduction. L'ex-ministre avait pesé de tout son poids en faveur de l'introduction de deux femelles slovènes. Les opposants comme les partisans de l'ours étaient dans l'expectative en attendant la prise de parole de François de Rugy sur ce dossier. Le nouveau ministre a donc décidé de réserver l'un de ses premiers déplacements à ce dossier sensible pour confirmer la décision de son prédécesseur.

 

 

Face à la grogne des opposants à la réintroduction de l'ours, François de Rugy a assumé : "Je connais les difficultés, les tensions, et donc je ne me dérobe pas. Le dialogue ne permet pas toujours de mettre tout le monde d'accord. Si on attend de mettre tout le monde d'accord pour décider, on ne décide jamais rien."

 

 

Le nouveau ministre a multiplié les arguments pour expliquer sa décision de réintroduction d'ourses : "Nous considérons que la population d'ours dans les Pyrénées sera viable une fois cette réintroduction faite et si évidemment elle marche. Le projet tel qu'il est aujourd'hui, c'est celui-là", a-t-il conclu.

 


27/09/2018
0 Poster un commentaire

.

 

20621856_1906875206226646_581238868351914145_n.jpg


23/09/2018
0 Poster un commentaire

Papillon

 

 

a17c03b3d3423d952232ff730b99fd68.jpg


12/09/2018
0 Poster un commentaire

papillon

 

 

6fc92e2401071cfc434d5f45554549ca.jpg


28/08/2018
0 Poster un commentaire

Ours polaires

 

 

b53ca6a0897397643a09c5dae02e4b5f.jpg


23/08/2018
0 Poster un commentaire

Avec son petit

 

 

37573119_430131774151482_6412076106353999872_n.jpg


24/07/2018
0 Poster un commentaire

Le cerf

 

 

bca0704d1f352d02316f03a35f4e26ae.jpg


11/05/2018
0 Poster un commentaire

Franceinfo - le lundi 26 mars 2018

 

 

Nicolas Hulot "souhaite engager la réintroduction de deux ourses dans les Pyrénées-Atlantiques à l'automne"

 

 

Le ministre de l'Ecologie annonce dans "Le Parisien" qu'il demande "au préfet d'organiser un dialogue pour réussir cette réintroduction"

 

 

 

14676826.jpg

 

Un ours brun photographié dans les Hautes-Pyrénées, le 29 mai 2016.  (YANN GUICHAOUA / ONLY FRANCE / AFP)

 

 

"On ne peut pas donner de grandes leçons aux pays qui ont sur le territoire d’emblématiques animaux sauvages menacés de disparition si l’on hésite nous-mêmes à protéger les espèces qui sont en danger en France." Dans une interview au Parisien datée du lundi 26 mars, le ministre de l'Ecologie, Nicolas Hulot, annonce qu'il "souhaite engager la réintroduction de deux ours femelles dans les Pyrénées-Atlantiques à l'automne". Le ministre assure qu'il va demander au préfet "d'organiser un dialogue pour réussir cette réintroduction" et qu'il se rendra lui-même sur place pour superviser le processus. 

 

 

Nicolas Hulot explique qu'il a "décidé de passer à l'offensive" dans ce dossier car il "ne reste que deux mâles dans ce département, dont Cannellito, fils de Cannelle, qui était le dernier ours 100 % pyrénéen". Une fois la concertation achevée, la France sollicitera "plusieurs pays européens pour choisir les deux femelles". "Je ne veux pas être le ministre qui assiste à la disparition de cette lignée", insiste Nicolas Hulot.

 


26/04/2018
0 Poster un commentaire

Au supermarché

 

 

27c5bfe107d999f8e8a4d6045a8efb15.jpg


19/04/2018
0 Poster un commentaire

Franceinfo - le jeudi 1er mars 2018

 

 

Le Parlement européen veut interdire les tests cosmétiques sur les animaux à l'échelle mondiale

 

 

Alors que 80% des pays testent encore les produits cosmétiques sur les animaux, le Parlement européen a entrepris les démarches pour pouvoir étendre une de ses lois sur l'éthique animale à une échelle mondiale

 

 

En 2004, le nombre d'animaux tués au sein de l'Union européenne dans le cadre de tests de produits cosmétiques était estimé à 38 000. Ce type d'expérimentation a toujours été extrêmement controversé, raison pour laquelle une loi a été votée cette année-là pour les interdire totalement à partir de 2013. Mais la loi n'est pas sans faille : elle ne peut garantir que les produits vendus en Europe n'aient pas été testés sur des animaux en dehors de l'UE, et donc en toute légalité. Or 80% des pays du monde testent encore les produits cosmétiques sur les animaux.

 

 

Une volonté éthique croissante

 

Pour cette raison, le Parlement européen a entamé des démarches pour pouvoir étendre cette interdiction à l'échelle internationale. Pour cela, il faudra faire appel aux voies diplomatiques pour former un groupe aux Nations Unies qui pourra défendre cette idée.

 

 

Le Parlement vient tout juste de voter cette décision. Le but : une interdiction mondiale des tests cosmétiques sur les animaux d'ici 2023. Selon le Parlement, 90% des citoyens européens veulent qu'une éthique animale stricte soit appliquée partout dans le monde.

 


16/04/2018
0 Poster un commentaire

Oiseau

 

 

16bb1a181c085d35f0e11973a4a249c1.jpg


16/04/2018
0 Poster un commentaire

Dans la forêt

 

 

Capturenature.PNG

 

 

 

Bienvenue en Italie, dans le parc des Abruzzes.

Les arbres ne peuvent pas parler. Mais, heureusement, on peut les filmer ! C’est l’idée géniale qu’a eue le parc national des Abruzzes, en Italie. Pendant un an, il a laissé une caméra face à un arbre d’une forêt des Apennins. À chaque fois qu’un animal passait par là, l’appareil, capable de détecter les mouvements, se déclenchait. Résultat ? Des images magiques, surprenantes et pleines de poésie.
Face à l’objectif, toujours le même arbre donc, mais aussi des blaireaux, des loups, des sangliers, des cerfs, des biches, des renards… Une très belle vidéo qui nous rappelle avec bonheur tout ce qu’une forêt peut avoir de vivant. Regardez :

 

CLIQUEZ SUR LE LIEN CI-DESSOUS

 

 

https://vimeo.com/222843606

 


07/03/2018
0 Poster un commentaire