L'AIR DU TEMPS

L'AIR DU TEMPS

ANIMAUX


Franceinfo - le mercredi 28 novembre 2018

 

 

Australie : un bœuf "géant" échappe à l'abattoir, mais attire l'attention des médias du monde entier

 

 

 

L'éleveur a réalisé que le bovin, dont la taille et le poids sont hors norme, était trop large pour les machines de l'abattoir. Il va donc continuer sa vie dans la ferme

 

 

 

16561383.jpg

 

 "Knickers", un bœuf de 7 ans, fait une taille démesurée et vit en Australie. (APTN / FRANCEINFO)

 

 

 

Il mesure 1,94 mètre et pèse 1,4 tonne. Un bœuf géant, a échappé à l'abattoir grâce à sa taille et son poids hors normes, rapportent, mercredi 28 novembre, CNN et The Guardian (en anglais). Prénommé "Knickers", le bovin, âgé de 7 ans, vit en Australie, dans un troupeau où ses proportions dénotent de celles de ses congénères. En moyenne, les bœufs mesurent environ 1,80 m et pèsent une tonne, comme le rappelle CNN.

 

 

De telles mensurations ont attiré l'attention de plusieurs médias du monde entier. "C'est incontrôlable. Je ne m'attendais pas à ce que ça aille aussi vite. On m'a appelé toutes les dix minutes depuis 4 heures du matin", expose par téléphone au Guardian Geoff Pearson, l'éleveur de la ferme où vit Knickers. Il affirme au quotidien britannique avoir reçu des appels de la BBC, de CNN, USA Today et du Daily Mirror, en plus des médias australiens, canadiens et néo-zélandais.

 

 

 

 

Ds_J_nNVYAAUMZw.png

 

 

 

Mais l'histoire de ce bœuf ne s'arrête pas là : quand l'éleveur a essayé de l'amener à l'abattoir le mois dernier, il a réalisé que son animal était trop large pour les machines. Knickers va donc pouvoir vivre dans la propriété de Geoff Pearson jusqu'à la fin de ses jours. "Il attend juste là, il fait partie des meubles", commente l'éleveur dans The Guardian.

 

 

"Comment a-t-il été élevé pour atteindre cette taille ? Avec des hormones ? Est-ce le début d'une nouvelle ère de bovins ? Comment Knickers est-il devenu si gros ?", s'interroge le quotidien britannique, qui a posé ces questions à Geoff Pearson. "Nous ne le savons pas nous-mêmes. C'est juste une chose bizarre", a répondu l'éleveur. C'est probablement parce que Knickers a eu la chance d'atteindre son poids "adulte", estime-t-il. "Les autres animaux n'ont probablement pas eu l'opportunité de grandir au maximum de leur potentiel."

 


09/12/2018
0 Poster un commentaire

.

 

 

30983fd3addac41d0a074486f05d0260.jpg


29/11/2018
0 Poster un commentaire

.

 

 

46822447_514258159072176_287227217820254208_n.jpg


28/11/2018
0 Poster un commentaire

Le Grand Koudou d’Afrique

 

 

44672368_554402465000299_8405018279764033536_n.jpg


17/11/2018
0 Poster un commentaire

Franceinfo - le mardi 30 octobre 2018

 

 

La Terre a perdu 60% de ses populations d’animaux sauvages depuis 1970

 

 

Dans son dernier rapport Planète vivante, l'ONG WWF affirme que le rythme du déclin des espèces sauvages est aujourd'hui "100 à 1 000 fois supérieur à celui calculé au cours des temps géologiques"

 

 

 

16060391.jpg

 

Un léopard des neiges, espèce originaire d'Asie centrale, dans un zoo en Belgique, le 13 octobre 2017.  (PHILIPPE CLEMENT / BELGA MAG)

 

 

 

La biodiversité s'effondre toujours plus vite. Entre 1970 et 2014, les populations d'animaux vertébrés (poissons, oiseaux, mammifères, amphibiens et reptiles) ont chuté de 60% au niveau mondial, alerte l'ONG WWF, dans son rapport Planète vivante (en anglais), publié mardi 30 octobre. "Les espèces n'ont jamais décliné à un rythme si rapidequi est aujourd'hui 100 à 1 000 fois supérieur à celui calculé au cours des temps géologiques", indique WWF. Les populations d'espèces sont en déclin dans toutes les régions du monde, "mais ces diminutions sont particulièrement prononcées dans les zones tropicales". L'Amérique du Sud et l'Amérique centrale ont subi le déclin le plus important "avec une perte de 89% par rapport à 1970"

 

 

>> TRIBUNE. "Tout est ici plus fragile qu'ailleurs" : le plaidoyer du réalisateur Luc Jacquet pour la création d'un grand sanctuaire marin en Antarctique

 

 

 

Notre empreinte écologique a doublé en 50 ans

"Agriculture intensive, dégradation des sols, surpêche, dérèglement climatique, pollution plastique…" L'ONG est catégorique : "Les principales menaces qui pèsent aujourd’hui sur la biodiversité sont liées aux activités humaines." La disparition massive des espèces d'animaux sauvages est même directement liée à la "grande accélération", explique WWF. C'est ainsi que des scientifiques nomment la croissance rapide de la demande d'énergie, de terres et d'eau, observée depuis les années 1950. Conséquence de cette "grande accélération" : la Terre est entrée, selon certains scientifiques, dans l'ère anthropocène, un nouvel âge géologique marqué par une transformation profonde de la Terre engendrée par une seule espèce, l'humain.

 

 

En effet, "les principaux moteurs du déclin de la biodiversité demeurent la surexploitation et l’agriculture", poursuit l'ONG dans son rapport. Au cours des 50 dernières années, "notre empreinte écologique", c'est-à-dire la consommation humaine des ressources naturelles, "a augmenté d'environ 190%". L'ensemble du globe est concerné. "A ce jour, seulement un quart des terres ont échappé aux activités humaines. Un chiffre qui devrait chuter à seulement 10% en 2050 si l'on ne change rien", avertit encore WWF. Les zones humides sont la catégorie la plus touchée, "avec une perte de 87% de leur étendue à l’ère moderne"

 

 

"Nous sommes en train de scier la branche sur laquelle nous sommes assis", dénonce Pascal Canfin, directeur général de WWF France. Il attend de la France une "cohérence de ses politiques en matière d'agriculture et de lutte contre la déforestation importée" et appelle notamment à mettre un coup d'arrêt au projet Montagne d'or, en Guyane.

 


09/11/2018
0 Poster un commentaire

Franceinfo - le jeudi 4 octobre 2018

 

 

Pyrénées-Atlantiques : une ourse slovène a été réintroduite dans la montagne

 

 

Une première ourse femelle a été relâchée dans le Béarn "en parfaite santé", a confirmé jeudi le ministère de la Transition écologique à franceinfo

 

 

 

15907623.jpg

 

Lâcher de l'ours slovène Pyros, dans la forêt de Melles (Occitanie), le 2 mai 1997 (archives). (SAUBI JEAN-JACQUES / MAXPPP)

 

 

Une ourse slovène a été relâchée jeudi 4 octobre "aux alentours de 9h" dans le Béarn, a confirmé ce midi le cabinet du ministre de la Transition écologique  à franceinfo. L'animal est en "parfaite santé", a-t-il précisé. Dans un premier temps, des sources proches du dossier avaient confié à franceinfo que deux ourses avaient été lâchées. "L'opération de réintroduction va se poursuivre dans les prochains jours avec pour unique priorité de garantir la santé des deux ourses femelle", a pour sa part précisé le ministère.

 

 

François de Rugy avait annoncé leur réintroduction prochaine lors d'un déplacement à Pau (Pyrénées-Atlantiques) le 20 septembre dernier. Face à la grogne des opposants à la réintroduction de l'ours, il avait assumé cette décision : "Je connais les difficultés, les tensions et je ne me dérobe donc pas. Le dialogue ne permet pas toujours de mettre tout le monde d'accord. Si on attend de mettre tout le monde d'accord pour décider, on ne décide jamais rien." Il avait affirmé que "la population d'ours dans les Pyrénées sera viable une fois cette réintroduction faite".

 

 

Ce projet de réintroduction d'ours s'inscrit dans le cadre d'un "plan ours" lancé en mai par l'ancien ministre de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot. Il ne reste plus que deux mâles dans ce secteur.

 


11/10/2018
0 Poster un commentaire

Franceinfo - le jeudi 20 septembre 2018

 

 

François de Rugy confirme la réintroduction de deux ourses slovènes dans les Pyrénées occidentales "d'ici le début du mois d'octobre"

 

 

Le successeur de Nicolas Hulot, en déplacement à Pau (Pyrénées-Atlantiques), a annoncé que deux ourses seraient réintroduites en Béarn "d'ici à début octobre"

 

 

15820423.jpg

 

Nicolas Hulot avait annoncé en mars la réintroduction de deux ourses dans les Pyrénées-Atlantiques à l’automne. (FRANCK FOUQUET / MAXPPP)

 

 

Le nouveau ministre de la Transition écologique et solidaire, François de Rugy, a officialisé jeudi 20 septembre la réintroduction de deux ourses slovènes dans les Pyrénées occidentales "d'ici à début octobre", rapporte l'envoyé spécial de franceinfo sur place, Stéphane Iglésis.

 

 

Nicolas Hulot avait annoncé en mars la réintroduction de deux ourses dans les Pyrénées-Atlantiques à l’automne. Mais depuis sa démission, le 28 août, le doute planait sur le maintien de cette réintroduction. L'ex-ministre avait pesé de tout son poids en faveur de l'introduction de deux femelles slovènes. Les opposants comme les partisans de l'ours étaient dans l'expectative en attendant la prise de parole de François de Rugy sur ce dossier. Le nouveau ministre a donc décidé de réserver l'un de ses premiers déplacements à ce dossier sensible pour confirmer la décision de son prédécesseur.

 

 

Face à la grogne des opposants à la réintroduction de l'ours, François de Rugy a assumé : "Je connais les difficultés, les tensions, et donc je ne me dérobe pas. Le dialogue ne permet pas toujours de mettre tout le monde d'accord. Si on attend de mettre tout le monde d'accord pour décider, on ne décide jamais rien."

 

 

Le nouveau ministre a multiplié les arguments pour expliquer sa décision de réintroduction d'ourses : "Nous considérons que la population d'ours dans les Pyrénées sera viable une fois cette réintroduction faite et si évidemment elle marche. Le projet tel qu'il est aujourd'hui, c'est celui-là", a-t-il conclu.

 


27/09/2018
0 Poster un commentaire

.

 

20621856_1906875206226646_581238868351914145_n.jpg


23/09/2018
0 Poster un commentaire

Papillon

 

 

a17c03b3d3423d952232ff730b99fd68.jpg


12/09/2018
0 Poster un commentaire

papillon

 

 

6fc92e2401071cfc434d5f45554549ca.jpg


28/08/2018
0 Poster un commentaire

Ours polaires

 

 

b53ca6a0897397643a09c5dae02e4b5f.jpg


23/08/2018
0 Poster un commentaire

Avec son petit

 

 

37573119_430131774151482_6412076106353999872_n.jpg


24/07/2018
0 Poster un commentaire

Le cerf

 

 

bca0704d1f352d02316f03a35f4e26ae.jpg


11/05/2018
0 Poster un commentaire