L'AIR DU TEMPS

L'AIR DU TEMPS

Franceinfo - le vendredi 21 décembre 2018 - mis à jour le 22.12.18

 

 

Normandie : un sarcophage de l'époque médiévale découvert à la cathédrale de Bayeux

 

 

avatar
avec France Bleu NormandiefranceinfoRadio France
 

 

 

Une découverte inédite dans la région

 

 

 

16709831.jpg

 

Le sarcophage découvert à Bayeux, le 21 décembre 2018. (LÉA DUBOST / RADIOFRANCE)

 

 

 

Un sarcophage scellé a été découvert à plus de deux mètres de profondeur dans la cathédrale de Bayeux, annonce vendredi 21 décembre France Bleu Normandie. C'est une découverte inédite dans la région. "Dans le cadre des travaux de mise en accessibilité de la cathédrale, on voulait mettre en place une plateforme élévatrice. Et en creusant, on a commencé à découvrir une partie de la cathédrale romane du 11e siècle, puis un mur pré-roman et enfin un couvercle de sarcophage", explique Jérôme Bonnet, conservateur de la cathédrale de Bayeux.

 

 

 

Boucliers, lances et inscriptions médiévales

Le sarcophage a été fouillé cette semaine et il est exceptionnel selon Jérôme Bonnet, notamment en termes de décor : "On a des inscriptions, mais aussi des graffitis" restés intacts comme des boucliers, des lances, des étoiles et des inscriptions médiévales. Selon les archéologues, il y a deux séries de graffitis, qui pourraient correspondre à deux périodes différentes. Les ossements des deux personnes enterrées dans le sarcophage devraient maintenant donner des réponses sur la datation. "À l'intérieur, nous avons retrouvé les ossements de deux sujets : un squelette de femme relativement complet et un deuxième moins bien conservé dont le sexe est indéterminé", explique Cécile De Séréville, chercheuse au CNRS et au CRHAM de Caen.

 

 

 

Prélèvements ADN

Des prélèvements d'ADN sur les dents et les os ont été effectués afin d'en savoir plus sur ces deux sujets. Les premières investigations les datent entre le VIIIe et le XIe siècle, rapporte France Bleu Normandie. Les résultats des prélèvements ADN seront connus dans quelques mois. En attendant, les chercheurs vont maintenant se pencher sur les graffitis à l'intérieur du sarcophage qui sera déplacé et peut-être visible dans la cathédrale courant 2019. Quant aux travaux, qui devaient être livrés à Noël, ils sont retardés par cette découverte inédite.

 



23/12/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 40 autres membres