L'AIR DU TEMPS

L'AIR DU TEMPS

le Progrès du vendredi 11 août 2017

 

 
 
    CONSOMMATION - SCANDALE ALIMENTAIRE. OEUFS CONTAMINÉS : DEUX
       ARRESTATIONS, L'ENQUÊTE S'ACCÉLÈRE

 

 

 

L'enquête sur la fraude à l'origine de la contamination de millions d'oeufs en Europe par l'insecticide fipronil s'est accélérée hier en Belgique et aux Pays-Bas, où les dirigeants d'une entreprise au coeur du scandale ont été arrêtés.

 

 

Va-t-on bientôt assister au dénouement de l'affaire des oeufs contaminés ? Aux Pays-Bas, deux dirigeants "de l'entreprise qui a probablement appliqué le produit dans les élevages avicoles" ont été arrêtés hier. Selon les médias néerlandais, il s'agit de Chick-Friend, déjà mise en cause par les éleveurs touchés.

 

 

En Belgique, 11 perquisitions ont été menées "dans tout le pays" dans le cadre de l'enquête qui cible désormais 26 personnes et entreprises suspectes.

 

 

Le parquet d'Anvers indique que "près de 6 000 litres de produits interdits" ont été saisis en juillet dans une société belge. Là encore, la justice n'a as désigné nommément la société, mais elle est identifiée comme le distributeur de produits sanitaires pour l'élevage Poultry-Vision, à l'origine du scandale avec Chick-Friend.

 

 

 

les-pays-bas-savaient-pour-les-oeufs-contamines-dit-bruxelles.jpg

 

 

 

La sécurité alimentaire mise en danger

 

"Le parquet tient à souligner qu'il prend les faits très au sérieux, vu leur gravité, leur ampleur, leur caractère organisé et leur contexte international", a indiqué le parquet d'Anvers.

 

 

En dehors des pays d'origine, la liste des pays touchés ne cesse de s'allonger. Elle est désormais de neuf pays : Slovaquie, Royaume-Uni, Allemagne, France, Luxembourg, Roumanie, Suisse, Suède, Danemark. Le Royaume-Uni, qui avait jusque-là affirmé n'être que marginalement touché, a annoncé hier 700 000 oeufs contaminés avaient été importés pour être utilisés dans la fabrication de produits alimentaires.

 

 

Au Luxembourg, le distributeur Aldi a dû retirer ce qui restait de deux lots d'oeufs - dont un présentant des taux de fipronil les rendant impropres à la consommation par des enfants en bas âge -, tandis que la chaîne Cactus a découvert, au détour d'une analyse de routine, des oeufs contaminés dans son assortiment.

 

 

 

Roumanie et Danemark aussi touchés

 

De plus, une tonne de jaune d'oeuf liquide contaminé au fipronil a été découverte dans un entrepôt de l'ouest de la Roumanie hier mais aucune quantité n'en a été mise en vente selon les autorités sanitaires romaines. Enfin, dernier pays victime en date, le Danemark, où 20 tonnes d'oeufs contaminés ont été vendues.

 

 

Mercredi, le ministre belge de l'Agriculture Denis Ducarme avait accusé les Pays-Bas d'avoir traité avec légèreté des informations concernant la présence de fipronil dans les élevages du pays. Il a affirmé qu'un signalement en ce sens avait été reçu par les autorités néerlandaises dès novembre 2016, mais qu'elles n'avaient pas donné suite. Ce que La Haye a contesté.

 



15/08/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 28 autres membres