L'AIR DU TEMPS

L'AIR DU TEMPS


31/08/2008
0 Poster un commentaire

la tribune du dimanche 1er février 2015

 

 

img308.jpg


01/02/2015
0 Poster un commentaire

Avril 2016

 

img073.jpg


01/05/2016
0 Poster un commentaire

Naissance de Paris

Naissance de Paris

 

 

lutèce

 

 

 

 

Au IIIe siècle avant JC, la tribu des Parisii s'installe sur l'actuelle île de la Cité. Le village de pêcheurs celtes devient une ville fortifiée et prend le nom de Lutetia ou Lutèce

 

 

 

vieux plans paris

 

 

 

 

A sa naissance, Paris s'appelait Lutèce. La cité gallo-romaine a bien grandi au fil des siècles. Issue de la collection Rhyner, géographe suisse, cette carte serait la première de la ville de Lutèce peu après l'invasion romaine de 52 av. JC.

 

 

 

naissance de paris

 

 

 

Vers 300 av. Jésus Christ, Lutèce prend le nom de Paris, du nom des Parisii.C'est à cette époque qu'est construit un rempart autour de l'île de la Cité pour la protéger des envahisseurs. Ici, un plan de Paris non daté (sûrement après le XVIIIe siècle)

 

 

aux mains des romains

 

 

 

Lors de la bataille de Lutèce de mai 52 avant Jésus Christ, Lutèce tombe sous contrôle des Romains. La cité s'étend sur la rive gauche de la Seine. C'est à cette époque que sont construits les thermes de Cluny et les arènes de Lutèce

 

 

influence romaine

 

 

 

Les Romains ont agrandi la cité notamment sur la montagne Sainte-Geneviève. Construction d'un aqueduc, de monuments publics, de maisons luxueuses... Lutèce possède seulement 10 000 habitants mais se distingue par son identité. Ici, une vue du "Valle de Grace du côté des Jardins" (l'orthographe a évolué pour devenir Val de Grace)

 

 


19/01/2016
0 Poster un commentaire

Naissance de Paris - partie 2

 

 

 

grandes invasions

 

 

 

L'histoire de Lutèce est faite de batailles parfois terribles. A partir de 451, la cité subit les grandes invasions barbares notamment d'Attila. Les habitants résistent, réfugiés sur l'île de la Cité. Ici, le palais des Tuileries depuis les Jardins

 

 

clovis choisit paris

 

 

 

En 486, les Francs reprennent la ville. Clovis en fait la capitale de son royaume en 508. Ici, la porte Saint-Martin érigée en 1674 par Louis XIV

 

 

notre dame de paris

 

 

 

Dans la collection, outre les cartes anciennes, figurent également des gravures des célèbres monuments parisiens. Ici, le parvis de Notre Dame sur une lithographie non datée, sûrement le XVIIe siècle. Sa première pierre est posée en 1163

 

 

au moyen-age

 

 

 

 

Capitale du royaume des Francs, Paris s'étend au cours du Moyen-âge notamment sur la rive droite. Mais elle subit de nombreux pillages et incendies. Les Rois préfèrent Orléans pour leur résidence. Ici, le château du Louvre, depuis la cour, en 1705

 

 

paris, petite ville

 

 

 

 

Pendant de nombreuses années, la cité était petite par sa taille et par le nombre des ses habitants, estimés à 50 000 habitants à la fin du XIIe siècle. Ici, la place de Louis XV dédiée au Roi, en 1763. Elle a été rebaptisée place de la Concorde en 1795

 

 

la croissance au 12e et 13e siècles

 

 

Eglises, universités, entrepôts pour les denrées et produits du commerce... Paris devient le lieu politique, économique et financier de grande envergure au cours du 12e et 13e siècles. Ici, l'église royale des Invalides, en 1705

 

 

première municipalité

 

 

Avec l'importance du commerce et l'influence des marchands sur la ville, ceux-ci élisent en 1263 une première municipalité composée d'un "prévôt des marchands". Il devait veiller aussi bien sur le règlement des impôts que sur le bon approvisionnement des populations

 

 

construction de notre dame

 

 

 

Evangélisée à partir du IIIe siècle, Paris est devenue au fil des siècles une des villes les plus chrétiennes du royaume de France. Elu évêque en 1160, Maurice de Sully propose la construction d'une église dédiée à la Vierge Marie, à la place de l'église Saint-Etienne. Ici, le parvis de Notre Dame de Paris au XVIIe siècle

 

 

palais des tuileries

 

 

 

A l'origine, les Tuileries étaient un quartier de Paris où se trouvaient des fabriques de tuiles. Au XVIe siècle, la reine Catherine de Médicis fait raser un hôtel particulier pour y ériger le Palais des Tuileries. Jardin dessiné par André Le Nôtre, orangerie, fontaine, ménagerie... Les Tuileries est le symbole du faste royal. Il finira brûlé en 1791

 

 

paris grandit

 

 

 

La ville a connu sept enceintes successives. Elles servaient de protection et ont symbolisé son évolution urbaine. Ainsi, les Grands Boulevards actuels se situent sur l'ancienne enceinte Louis XIII, les boulevards Saint-Jacques, Raspail et du Montparnasse notamment sont situés sur l'ancien mur des Fermiers Généraux. Sur cette carte de 1775 figurent Saint-Germain et Poissy

 

 

pont neuf et henri iv

 

 

Inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO, le pont Neuf de Paris est le plus ancien de la ville. Il date de la fin du XVIe siècle. Il traverse la Seine à la pointe de l'Île de la Cité. Devant lui figurait une statue équestre d'Henri IV commandée après son assassinat. L'actuelle statue est une copie car l'originale fut fondue lors de la Révolution

 

palais du luxembourg

 

 

Le palais du Luxembourg a été construit pour Marie de Médicis à partir de 1615. Le Sénat y est installé depuis 1799. Le monument historique est également célèbre pour ses jardins et son orangerie

 

 

sous la révolution

 

 

 

L'année 1789 secoue la capitale. Le 14 juillet, les révolutionnaires s'emparent de la Bastille (où sont confinés sept prisonniers). Puis le 6 octobre, la famille royale est forcée de s'installer au Palais des Tuileries

 

 

cartographier paris

 

 

Cette carte représente le département de Paris à la fin du XVIIIe siècle. Les 83 départements français ont été créés après la Révolution, par décret du 9 décembre 1789. Il regroupait à l'époque Paris, les Hauts-de-Seine, la Seine-Saint-Denis et le Val-de-Marne

 

 

place vendome

 

 

Avec sa statue équestre en bronze de Louis XIV, cette place royale au c�ur de la capitale date de la fin du XVIIe siècle. Le mouvement révolutionnaire détruit la statue le 13 août 1789. Dix ans plus tard, elle est rebaptisée place Vendôme

 

 

premier maire

 

 

Le 15 juillet 1789, Jean-Sylvain Bailly est élu premier maire de Paris. L'astronome, président du Tiers-Etat puis de l'Assemblée nationale, a joué un grand rôle dans la Révolution. Il finira guillotiné en 1793 pour avoir refusé de témoigner au procès de Marie-Antoinette. Sur cette image, au second plan la porte Saint Bernard et au fond l'île Notre Dame

 

 

palais royal

 

 

Edifié au XVIIe siècle sous l'impulsion du cardinal de Richelieu, le Palais Royal doit son nom lorsque Louis XIV, encore enfant, l'habite avec sa mère Anne d'Autriche. Il fut un des grands lieux de la Révolution pour y accueillir sous ses galeries les foules en colère avant chaque événement. Ici, une vue depuis les jardins

 

 

disparus

 

 

Lors des événements de 1789 et des mois qui ont suivi, principalement sous la Terreur, de nombreux sites d'exception ont été saccagés, pillés voire détruits car ils rappelaient l'Ancien Régime et le pouvoir royal. C'est le cas de la porte Saint-Bernard, arc de triomphe élevé en l'honneur de Louis XIV, qui se trouvait quai Saint-Bernard dans le Ve arrondissement

 

 

12 arrondissements

 

 

A chaque agrandissement son découpage administratif. Paris compte 12 arrondissements à partir du 11 octobre 1795, divisés eux-mêmes en 48 quartiers. En 1859, le nombre est porté à 20 arrondissements en raison de l'extension de la cité jusqu'à l'enceinte de Thiers, actuelle délimitation entre la capitale et la petite couronne

 

 

paris capitale de l'europe

 

 

Lorsque le général Napoléon Bonaparte est sacré empereur des Français le 2 décembre 1804, il formule un doux rêve : faire de Paris la capitale de son Empire européen, devant Rome et Amsterdam. Le projet ne verra jamais le jour

 

 

paris et haussmann

 

 

Sous le Second Empire, la cité voit son urbanisme et son architecture profondément modifiés. Le baron Haussmann y réalise des travaux titanesques pour la doter de larges avenues et d'immeubles de pierre de taille. Ici, l'arc de triomphe du Faubourg Saint Antoine, dit Porte Saint Antoine, édifiée sous Charles V au XIVe siècle et aujourd'hui disparue

 


29/11/2010
0 Poster un commentaire

naissance de cet article en juillet 2016

 

 

Les heures sombres du terrorisme qui frappe l'Europe et le monde 

 

 

 

Des attentats qui s'intensifient en Europe et qui touchent le monde entier. Déjà un triste bilan, et une liste qui continue de s'allonger...

 

 

 

drapeau-Union-Europeenne-etoileb-014.gif

 

 

 

 

 

 CHRONOLOGIE - 2012

 

 

 

- 11 mars 2012 - Mohammed Merah abat le maréchal des logis-chef Imad Ibn Ziaten sur un parking situé devant le gymnase du Château de l'Hers dans le quartier de Montaudran, au sud-est de Toulouse

 

 

 

- 15 mars 2012 - Deux militaires sont tués et un troisième grièvement blessé à proximité de la caserne où ils étaient cantonnés à Montauban

 

 

 

 

-

 

 


22/07/2016
0 Poster un commentaire

2014

 

 

 

 

- 24 mai 2014 - Mehdi Nemmouche abat quatre personnes à Bruxelles au  Musée juif de Belgique

 

 

 

 

- 20 décembre 2014 - Des policiers agressés au commissariat à Joué-Lès-Tours, en Indre-et-Loire

 

 


27/03/2017
0 Poster un commentaire

2015

 

 

 

- 7 janvier 2015 - Vers 11 h 30, les frères Chérif et Saïd Kouachi commettent un attentat à Charlie Hebdo à Paris

 

 

 

 

- 8 janvier 2015 - Amedy Coulibaly, assassine une policière municipale à Montrouge

 

 

 

 

- 3 février 2015 - Agression de militaires de l'opération Sentinelle en faction hier à Nice devant un centre communautaire juif par un homme armé de deux couteaux. L'attaquant a été arrêté. Il avait été refoulé de Turquie une semaine plus tôt, alors qu'il tentait de se rendre en Syrie.

 

 

 

- 14 février 2015 - Une fusillade se produit lors d'une conférence publique dont le thème est « Art, blasphème et liberté d'expression » au Danemark à Copenhague

 

 

 

- 15 février 2015 - Le même assassin tue une personne et blesse deux policiers devant la grande synagogue de Copenhague au Danemark

 

 

 

 

- Avril 2015 - Sid ahmad Ghlam, un étudiant algérien de 24 ans soupçonné d'avoir voulu attaquer les églises de Villejuif (Val-de-Marne) mais aussi le Sacré-Coeur à Paris. Il a tué sur son passage, Aurélie Chatelain, professeur de fitness

 

 

 

 

- 26 juin 2015 - attaque terroriste islamiste perpétrée par Yassin Salhi. Les enquêteurs découvrent le corps décapité à l’aplomb du véhicule puis la tête de la victime accrochée au grillage de l'enceinte du site à Saint-Quentin-Fallavier dans l'Isère en région Rhône-Alpes.

 

 

 

 

- 13 novembre 2015 - Trois fusillades ont éclaté à trois endroits de la capitale avant 22 heures : devant la station de métro Charonne où un homme a ouvert le feu sur une terrasse de café depuis une voiture, dans un bar-restaurant du dixième arrondissement proche de la salle de spectacle Le Bataclan où deux hommes jaillis d'une voiture ont fait feu sur la foule qui assistait à un concert de rock californien qui se jouait à guichet fermé. Et enfin sur un boulevard du onzième arrondissement de PARIS. Les auteurs : Abdelhamid Abaaoud - Salah Abdeslam

 


27/03/2017
0 Poster un commentaire

2016

 

 

 

- 1er janvier 2016 - Une voiture fonce sur quatre militaires de Sentinelle en surveillance devant la grande mosquée de Valence (Drôme). Les soldats ouvrent le feu après sommations, blessant grièvement le conducteur du véhicule. L'assaillant qui a crié "Allah est grand" a déclaré qu'il voulait tuer des militaires et mourir en martyr.

 

 

 

- 22 mars 2016 - Attaque de l'aéroport de Zaventem en Belgique et la station de métro de Maelbeek, où s'est produite la deuxième explosion mortelle.

 

 

 

- 13 juin 2016 - Larossi ABBALLA, tueur des deux fonctionnaires de police chez eux, à Magnanville - Yvelines

 

 

- 14 juillet 2016 - Attentat sur la promenade des Anglais à Nice, perpétré par Mohamed Lahouaiej-Bouhlel -  84 morts et 331 blessés 

 

 

 

 

- 18 juillet 2016 - Un réfugié Afghan de 17 ans a attaqué lundi soir les passagers d'un train en Bavière avec une hache et un couteau.

 

 

 

 

- 24 juillet 2016 - Dans le centre l'Ansbach en Bavière. Un réfugié syrien de 27 ans s'est fait exploser à proximité d'un festival de musique accueillant 2 500 personnes. Le kamikaze a été tué dans la déflagration. Quinze personnes ont été blessées, dont quatre grièvement, mais aucune des victimes n'est en danger de mort.

 

 

 

 

- 26 juillet 2016 - Deux terroristes, dont l'un des deux Adel Kermiche, ont pénétré dans une église catholique située dans la banlieue de Rouen à Saint-Etienne-du-Rouvray (Seine Maritime). Le prêtre auxiliaire Jacques Hamel a été égorgé, un paroissien touché au thorax mais sa vie n'est pas en danger. Le deuxième terroriste vient d'être identifié il s'agit d'Abdel Malik Petitjean.

 

 

 

- 19 décembre 2016 - Un terroriste, Anis Amri au volant d'un 38 tonnes, a percuté des passants au niveau du marché de Noël, sur la Breitscheidplatz, face au Ku'Damm, l'équivalent des Champs-Élysées de la capitale allemande.

 


27/03/2017
0 Poster un commentaire

2017

 

 

► 3 février 2017 : Un Égyptien armé d'une machette attaque une patrouille Sentinelle près d'une entrée du musée du Louvre à Paris en criant "Allah Akbar".

 

 

 

 

► 18 mars 2017 : Un homme de 39 ans est abattu après avoir pointé une arme sur une militaire en patrouille à l'aéroport d'Orly et tenté de s'emparer de son Famas. "Je suis là pour mourir par Allah. Je suis là pour mourir par Allah De toute faon, il va y avoir des morts", lance l'assaillant. La nuit précédant l'attaque, l'homme connu pour vols à main armée et trafic de drogue avait tiré sur un policier après avoir été arrêté pour excès de vitesse.

 

 

 

 

► 22 mars 2017, Royaume-Uni : Attentat de Westminster à Londres : un policier est poignardé devant le parlement, et une voiture fonce dans les jardins du Palais de Westminster. L'attaque fait 4 morts et 44 blessés. L'état islamique revendique l'attentat au lendemain de l'attaque. Son auteur : Khalid Masood. Attentat de Londres : une cinquième victime (le Progrès du samedi 8 avril 2017) - Scotland Yard a annoncé hier le décès de Andreea Cristea, une Roumaine de 31 ans qui était tombée dans la Tamise lors de l'attaque le 22 mars, portant à cinq le nombre de morts.

 

 

 

 

► 7 avril 2017, Suède : Attaque au camion bélier, dans une rue piétonne. 15 personnes blessées et 4 tuées. L'Ouzbek de 39 ans, identifié comme étant Rakhmat Akilov, a affirmé avoir reçu un ordre de Daech.

 

 

 

► 11 avril 2017, Allemagne : attaque du car transportant les joueurs de foot de l'équipe allemande de Dormund pour le match Dortmund-Monaco. La piste islamiste examinée. Ni islamiste, ni extrémiste. Un attentat pour spéculer.

 

 

 

 

► 20 avril 2017 - Attaque sur les Champs Élysées à Paris. Meurtre d'un policier.

 

 

 

 

► 22 mai 2017 - Attentat à la Manchester Arena, Angleterre, lors d'un concert de la star américaine Ariana Grande. L'attentat-suicide a fait au moins 22 morts et 59 blessés.

 

 

 

 

► 3 juin 2017 - Attentat sur le London Bridge en Angleterre à 22 h heures locale (23 h, heure française). 7 morts et 48 blessés perpétrés par trois hommes.

 

 

 

 

► 5 août 2017 - Un jeune homme de 18 ans armé d'un couteau est arrêté par une patrouille Sentinelle, alors qu'il vient de franchir un portique de sécurité de la Tour Eiffel à Paris en bousculant un agent de sécurité et en criant "Allah Akbar". Déjà condamné pour apologie du terrorisme et souffrant de problèmes psychiatriques, le jeune homme a expliqué en garde à vue qu'il voulait commettre un attentat contre un militaire et était en lien avec un membre de Daech qui l'aurait poussé à passer à l'acte.

 

 

 

 

► 9 août 2017 - Six soldats ont été renversés par une voiture qui a délibérément foncé sur un groupe de militaires de l'opération Sentinelle à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine). Le conducteur présumé, un Algérien de 36 ans, a été arrêté quelques heures plus tard près de Calais. L'homme a été grièvement blessé.

 

 

 

 

► 17 août 2017 - Attaque à Barcelone sur les Ramblas cet après-midi : toujours en cours à 19 h 46. Une camionnette blanche s'est engouffrée à 17 h dans las Ramblas. La police recherche l'auteur qui serait retranché dans un bar. Bilan provisoire : 1 mort, 32 blessés. Opération de police toujours en cours à 20 h30. Un suspect arrêté (on ne sait pas si c'était le conducteur de la camionnette). Le bilan augmente : 13 morts, 50 blessés dont 10 graves. Chasse à l'homme dans les rues de Barcelone. Bilan au lendemain de l'attentat : 14 morts plus d'une centaine de blessés. Le bilan est passé à 16 morts (le Progrès du lundi 28 août)

 

 

 

 

► 18 août 2017 - Minuit - Minuit et demi, attaque à Crambrils (Espagne), station balnéaire catalane à 120 km au sud de Barcelone. Une voiture a foncé sur la foule. Bilan : 6 blessés civils, un policier. Les 5 assaillants ont été tués. Ils portaient des ceintures d'explosifs factices.

 

 

 

 

► 18 août 2017 - Une attaque au couteau : 2 morts dans l'ouest de la Finlande à Turku perpétrée par un Marocain de 18 ans. Au total, deux hommes et huit femmes ont été attaqués.

 

 

 

 

► 15 septembre 2017 - Explosion à Londres, sur la ligne de métro de la District Line, à hauteur de la station de Parsons Green, dans le sud-ouest de la capitale britannique

 

 

 

 

► 1er octobre 2017 - Attaque au couteau sur le parvis de la gare à Marseille. Deux jeunes femmes tuées.

 


27/03/2017
0 Poster un commentaire

Les voyages de l'AIR DU TEMPS - AFRIQUE

 

 

 
 
Afrique
 
afrique_carte_petite-470ff.jpg

 
 
Capturem.PNG
 
 
 
 PAYS  Villes
BÉNIN Cotonou
   
BURKINA FASO Ouagadougou
   
BURUNDI Bujumbura
   
CAMEROUN Douala (Littoral)
  Yaoundé (Centre)
   
CONGO Brazzaville
  Kinshasa
  Lubumbashi
   
GABON Libreville (Estuaire)
   
GUINÉE Conakry
   
LA RÉUNION Sainte-Marie
   
MADAGASCAR Antananarvo
  Antisranana
   
MALI Bamako
   
   
SÉNÉGAL Dakar
   
TOGO Lom
   
   
   
   
   
   
 
 
 

 

 

 

 

carte_aafex-1.gif
 


11/07/2017
0 Poster un commentaire

Chronologie des temps

 

 

  

      espace_044.gif


 

Au commencement

 

 

 

-13,7 Milliards d'années - Le Big Bang et l'expansion de l'univers - terme cosmologique désignant le phénomène initial qui serait responsable de la création de l'Univers

 

 

 

temps0.jpg

 

 

 

-4,5 Milliards d'années - Naissance du Système solaire. Le système solaire est le nom donné au système planétaire composé du Soleil et des objets célestes gravitant autour de lui. Notre système solaire, constitué du Soleil et de neuf planètes, dont la Terre, avec leurs satellites, ainsi que d'astéroïdes et de comètes, est resté le seul connu jusqu'à la fin du XXe siècle. C'est pourquoi le terme système solaire suffit à le désigner.

 

Précambrien - naissance de la Terre  Le Précambrien désigne de façon informelle une période géologique regroupant les trois éons (Un éon est une très longue période de temps) avant celui du Phanérozoïque, c'est-à-dire la très longue période de la formation de la Terre.

 

 

 

slide_1.jpg

 

 

 

 

-3,8 Milliards d'années - Apparition des procaryotes (premières cellules simples sans noyau) - Apparition des premières formes de vie (bactéries). Début de l'Archéen (Période la plus ancienne des temps géologiques). L'archéen est un éon géologique comprenant 4 ères ; il suit l'Hadéen et précède le Protérozoïque. Bien que quelques fragments de roche plus anciens soient connus, les premières formations rocheuses datent de cette époque. Ces formations se rencontrent au Groenland, dans le Bouclier canadien, au nord-ouest de l'Australie et au sud de l'Afrique.

 

 

 

index.jpg

 

 

 

 

-3,25 Milliards d'années -  Impact d'une météorite géante (Fig Tree) - 1ère extinction

 

 

 

krcpgjd7oidrrbvz4gs0.jpg

 

 

 

■ -3,2 Milliards d'années - Apparition des algues bleues et de la Photosynthèse (c'est la fabrication de matière organique à partir de matière minérale en présence de lumière. Une conséquence importante est la libération de molécules de dioxygène)

 

 

 

-2,5 Milliards d'années - Début du Protérozoïque, développement des stromatolites (Fossile du précambrien supérieur). Le Protérozoïque est un éon précédant l'apparition de formes de vie complexe sur terre.

 

 

 

-2,33 Milliards d'années - Apparition de bactéries coccoïdes (ancêtres du phytoplancton)

 

 

 

 

-2,33 - Glaciation huronienne 2nde extinction

 

 

snowball.gif

 

 

 

-2,1 Milliards d'années - Apparition des premiers métazoaires (êtres pluricellulaires). Les métazoaires est le nom moderne du taxon (un ordre) constitué par les animaux (membres du règne animal) multicellulaires. Apparition des eucaryotes (premières cellules avec noyau).

 

 

 

-2 Milliards - Début du Règne des Acritarches (Algues Vertes) (Jusque vers -1 000 000). Les Acritarches sont des microfossiles à parois organique, c'est-à-dire des palynomorphes, auxquels il n'est pas possible d'attribuer une affinité biologique avec certitude.

 

 

-1 milliard d'années : apparition d'une vie multicellulaire

 

 

-760  (Ma) millions d'années : glaciation (jusqu'en -700 000 000)

 

 

-620 millions d'années : nouvelle glaciation (jusqu'en -590 000 000)

 

 

-600 millions d'années : apparition d'animaux simples

 

 

-580 millions d'années : apparition des premiers vers

 

 

-570 millions d'années : apparition des Arthropodes

 

 

-565 millions d'années : nouvelle extinction massive

 

 

-555 millions d'années - La vie explose en diversité

 

 

-550 millions d'années : apparition d'animaux complexes

 

 

 

 

 -540 Millions d'années - Paléozoïque (Ère Primaire)

 

 

-540 millions d'années - Paléozoïque. Son début correspond classiquement à l'apparition de nombreux fossiles à coquilles dures, bien que l'on sache maintenant que de tels animaux existent depuis l'ère précédente.

 

 

 

-500 millions d'années : apparition des poissons et des proto-amphibiens. Début de l'Ordovicien, apparition des premiers poissons et des mollusques céphalopodes. L'Ordovicien est le second des six systèmes géologiques (sept en Amérique du Nord) constituant le Paléozoïque. Il s'étend de 500 à 435 millions d'années avant l'ère chrétienne. Il est suivi par le Silurien et précédé par le Cambrien.

 

 

-435 millions d'années : début du Silurien, apparition des poissons cuirassés. Le Silurien est un système géologique qui s'étend de 443,7 à 416 millions d'années avant l'ère chrétienne. La datation de début et de fin, bien que définie avec précision par les couches stratigraphiques de référence, est connu à seulement quelques millions d'années près. Il est suivi par le Dévonien et est précédé par l'Ordovicien. Le début du Silurien est marqué par une extinction massive ou près de 60% des espèces marines ont disparu.

 

 

-408 millions d'années : début du Dévonien, apparition des fougères, des premiers insectes et des amphibiens. Le Dévonien est un système géologique s'étendant de 408 à 365 millions d'années avant notre ère. Il est suivi par le Carbonifère et précédé par le Silurien. La datation de début et de fin de cette période sont approximatives de 5 à 15 millions d'années bien que les couches stratigraphiques de référence soient connues avec précision. Le dévonien est nommé d'après le Devonshire en Angleterre ou les affleurements de couche datant de cette époque sont communs.

 

 

-355 millions d'années : début du Carbonifère, apparition des conifères, des insectes ailés, des arachnides, des myriapodes des premiers reptiles.

 

 

Tiktaalic.jpg

 

 

 

-299 millions d'années : Début du Permien, extinctions massives de végétaux et d'animaux. Le Permien est un système géologique qui s'étend de 299 à 251 millions d'années avant l'ère chrétienne. Le niveau moyen de la mer est resté assez bas durant le Permien et la vie maritime côtière est resté limitée par le rassemblement de toutes les masses continentales majeures en un seul supercontinent, la Pangée : un seul continent - même un très grand continent -

 

 

svt-1ere-cours-7-pangee.png

 

 

-251 000 000 - Mésozoïque (Ère Secondaire)

 

-251 millions d'années : Le Mésozoïque est une ère géologique qui s'étend de -251 à -65,5 millions d'années, et au cours de laquelle apparaissent des espèces de Mammifères et de dinosaures. au début du Mésozoïque, la totalité des terres émergées était rassemblée dans un supercontinent, la Pangée. Pendant cette ère, la Pangée se divise en deux ensembles continentaux, Laurasia et Gondwana. Laurasia se divise à son tour en Amérique du Nord et Eurasie tandis que Gondwana se sépare en quatre continents : Amérique du Sud, Afrique, Australie et Antarctique. Le Mésozoïque est connu sous le nom plus familier d'âge des dinosaures. Il a vu aussi le développement des premiers oiseaux, des Mammifères et des plantes Angiospermes. A la fin de cette ère, toutes les formes de vie modernes existent ; bien que, dans certains cas, en particulier celui des Mammifères, ce sont des formes primitives.

 

 

 

GobiconodonWeb.jpg

 

 

 

■ -251 millions d'années : début du Trias, apparition des dinosaures et des mammifères. Le Trias est un système géologique, subdivision de l'ère Mésozoïque comprise entre -251 et -199,6 millions d'années. Le Trias est remarquable pour son calme tectonique, notamment en France. C'est d'ailleurs à partir de dépôts du Trias que les sédimentologues ont pu mettre en évidence les principes de stratigraphie. Les premiers dinosaures, Ptérosaures et Mammifères apparaissent au cours de cette période.

 

 

 

996890_10201685142073682_56368855_n.jpg

­

 

-220 millions d'années : extinction "mineure" du Trias, apparition des mammifères

 

 

-199,6 millions d'années : début du Jurassique, apparition des dinosaures aériens et marins et de la famille des palmiers

 

 

-160 millions d'années : apparition des euthériens

 

 

-145 millions d'années : début du Crétacé, apparition des oiseaux et des marsupiaux. Le Crétacé est une période géologique qui s'étend de -145,5 à -65,5 millions d'années. Elle se termine avec la disparition des dinosaures et d'un grande nombre d'autres formes de vie. Cette période est le troisième et dernier système de l'ère Mésozoïque

 

 

-135 millions d'années : apparition des fleurs

 

 

 

cover-r4x3w1000-57e17ad894195-graines.png

 

 

Collection de graines et de fruits du Crétacé. Photo - Else Marie Friis

 

 

Ces graines appartiennent aux premières plantes à fleurs apparues sur Terre et révèlent leur apparence.

 

 

ANGIOSPERME. Les angiospermes, ou plantes à fleurs, se sont diversifiés au début du Crétacé, il y a 100 à 130 millions d’années. Les spécialistes estiment que ces premières plantes devaient être de petite taille et non ligneuses. La découverte, au Portugal et Amérique du Nord, de dizaines de graines fossiles correspondant à 75 taxons a donné l’occasion aux scientifiques du Musée d’histoire naturelle de Stockholm, en Suède, de confirmer cette hypothèse.

 

 

 

 

-65,5 : Cénozoïque (Ère Tertiaire & Quaternaire)

 

 

 

-65 millions d'années : Extinction du Crétacé - Nouvelle extinction massive marquant la fin des dinosaures. Cénozoïque (Ère Tertiaire & Quaternaire). Le Cénozoïque est une ère géologique qui débute il y a 65,5 millions d'années, soit juste après la disparition des dinosaures à la fin du Crétacé. Il est précédé du Mésozoïque et se poursuit de nos jours. Début de l'ère Tertiaire et du Paléocène, apparition des insectivores et des plantes à fleurs. Le Paléocène est la première époque de l'ère Cénozoïque. Cette dernière est la plus courte de l'histoire terrestre. C'est dans cette dernière étape avant la période actuelle que se mettent en place les masses continentales ainsi que les courants océaniques que l'on connaît. Du côté de la biosphère, c'est l'émergence des mammifères, des oiseaux, des angiospermes et, tardivement de l'homme qui caractérisent cette époque. Le Miocène constituera par la suite, le principal tournant dans cette longue évolution vers le monde moderne. Le Paléocène consiste principalement en une période de transition entre deux ères. Il est précédé du Crétacé et suivi de l'Éocène. Il débute par un événement bien connu : la limite Crétacé-Tertiaire, il y a 65 millions d'années.

 

 

 

-55,8 millions d'années : Début de l'Éocène, apparition des premiers primates, explosion des mammifères.

 

 

 

-33,9 millions d'années : Début de l'Oligocène, apparitions des rhinocéridés. L'Oligocène est une époque géologique qui s'étend de 33,9 à 23,03 millions d'années avant l'ère chrétienne. Le début de l'Oligocène est marqué par une extinction massive qui est peut être reliée à l'impact d'un météorite dans la baie de Chesapeake en Sibérie. Sa limite supérieure avec le Miocène est moins précisément définie par un événement global, mais plutôt par le climat relativement plus froid durant le Miocène. La dérive des continents continue à les rapprocher de leurs positions actuelles. Le climat est chaud bien qu'ayant tendance à se refroidir lentement, tendance qui va se poursuivre durant le Néogène pour probablement conduire à la glaciation du Pléistocène. Les montagnes présentes en Amérique du Nord-Ouest continuent leur formation ainsi que les Alpes. Une incursion brève de la mer a marqué le début de l'Oligocène en Europe. Les faunes d'Europe et d'Amérique du Nord étant très similaires, ces deux continents étaient probablement reliés au début de cette époque.

 

 

 

-23 millions d'années : Début du Miocène (Division stratigraphique de l'ère tertiaire, subdivisée généralement aujourd'hui en Miocène inférieur (Aquitanien et Burdigalien), moyen (Langhien et Serravallien), et supérieur (Tortonien et Messinien). Les continents ont poursuivi leur mise en place. La principale différence avec la géographie actelle est la séparation de l'Amérique du Nord avec l'Amérique du Sud. Le climat est relativement chaud tout en continuant à se refroidir. Les montagnes jeunes du nord-ouest de l'Amérique et en Europe ont continué leur formation. Les dépôts datant du miocène sont communs partout dans le monde. Les affleurements marins se retrouvent dans des zones proches des côtes modernes. Les faunes marine et terrestre sont quasiment modernes : on peut reconnaître des loups, chevaux, castors, cerfs, chameaux, corbeaux, canards, hiboux, baleines vivant à cette époque. Seules l'Amérique du Sud et l'Australie présentent des faunes différenciées.

 

 

 

 

-20 millions d'année : Apparition du Proconsul. Le proconsul est peut être l'un de nos ancêtres, mais plutôt un ancêtre des singes. Il ressemble à un gorille ou à un chimpanzé. Il a été découvert en Afrique.

 

 

 

Proconsul_skeleton_reconstitution_(University_of_Zurich).JPG

 

 

 

02-mya-05.jpg

 

 

-15 millions d'années : Apparition du Kenyapithèque. Le Kenyapithèque est un primate fossile trouvé au Kenya datant du Miocène. Il peut avoir été un ancêtre de l'homme.

 

 

 

 

-8 millions d'années : Séparation de la lignée des Primates et de Hominidés, début de l'"East Side Story". Primates, d'une manière simpliste, le terme primate désigne les hommes, les singes et les lémuriens. Les primates forment un taxon (un ordre) des mammifères placentaires, caractérisés par une vie en général arboricole, des ongles aux doigts et orteils, la préhension par opposition du pouce, une prédominance de la vision sur l'olfaction. On aime y ajouter un cerveau plus développé que chez les autres mammifères, mais cela ne s'applique qu'aux hominoïdes, et tient la comparaison avec les dauphins. À ces évolutions s'ajoute chez l'homme le passage de la marche quadrupède à la bipédie. Les hominidés sont les primates les plus grands, leur poids variant de 50 à 250 kg. Ils sont caractérisés par une marche bipède (parfois imparfaite), une musculature robuste, un gros cerveau et une face prognathe (sauf chez l'homme moderne).

 

 

 

 

-6 millions d'années : La fabuleuse aventure des pré-humains est en route. Bientôt ils seront parfaitement bipèdes. Leur cerveau grandit, leur conscience se développe. lis fabriquent des outils, domestiquent le feu, inventent le langage articulé, découvrent les sentiments, deviennent artistes. Organisés en clans, nos lointains ancêtres partent vaillamment à la conquête du monde. Cinq cent mille générations nous séparent de ces origines. Si certaines espèces, tels les Australopithèques ou les Néandertaliens, se sont éteintes, d'autres ont évolué pour finalement donner naissance, il y a 50 000 ans, aux Homo sapiens, nos grands-parents directs. Tout a commencé en Afrique, là où ont été retrouvées les traces de lointains ancêtres de l'homme. En 2000, au Kenya, l'équipe de paléontologues dirigée par Martin Pickford et Brigitte Senut découvre les ossements d'un préhumain. Baptisé Orrorin, ce préhumain grimpait aux arbres, marchait sur deux pieds et mesurait 1,50 mètre de hauteur. Il serait mort sous les griffes d'un léopard. Son âge : 6 millions d'années. Sa découverte exceptionnelle a été le point de départ d'une remise en cause des théories sur l'évolution de l'homme. On suppose que la première divergence entre les grands singes et l'homme remonte à 8 millions d'années…

 

 

 

-5,332 millions d'annéesDébut du Pliocène. Au début de cette époque les continents sont à moins de 250 km de leur position actuelle pour se situer à moins de 70 km vers la fin. Le principal changement est la connexion de l'Amérique du Nord et de l'Amérique du Sud conduisant à une extinction presque complète des marsupiaux distinctifs de l'Amérique du Sud. L'Antarctique se recouvre de glace, des glaciers apparaissent probablement aux latitudes moyennes vers la fin du Pliocène. On trouve des terrains de cette époque en Méditerranée, Inde et Chine. On en trouve aussi ailleurs non loin des côtes actuelles.

 

 

 

-5 millions d'années : Premiers Australopithèques. Un australopithèque est une espèce du taxon hominidé, ayant vécu entre 5 millions et 1 million d'années avant notre ère. Il présente des caractères simiens, ne maîtrise pas parfaitement la station debout, mais appartient tout de même à la lignée humaine. Les découvertes successives d'ossements fossiles dans plusieurs régions d'Afrique, les progrès réalisés dans la lecture des formules chromosomiques et la biologie du développement, qui relie le programme génétique aux modifications de formes des espèces au cours de leur évolution, permettent une meilleure compréhension de l'évolution des singes supérieurs et de l'homme. Les origines de l'homme. Les premiers primates bipèdes connus, les australopithèques apparaissent vers environ 5 millions d'années. Diversifiés en plusieurs espèces selon leurs anatomies et leur mode de vie, ce sont des chimpanzés qui marchent debout comme Ramidus (-4,4) et Lucy (-3,1). Ils grimpent encore aux arbres. Les premiers humains "homo habilis" (homme habile) semblent dater de -3 millions, mais leurs premiers outils connus datent de -2,5 millions, armés de haches et de couteaux de pierre rudimentaires ils chassent collectivement les animaux et établissent des camps. Vers -1,6 millions d'années, les "homo erectus" (homme debout) sortent d'Afrique pour poursuivre les troupeaux au Proche-Orient, en Europe, en Chine et en Indonésie. Ils sont de plus grande taille, mais conservent les mêmes outils. Il y a environ -600 000 ans, la Terre entre dans la première d'une série de périodes glaciaires exigeant de toutes les espèces un effort accru d'adaptation. Pour se protéger l'homo erectus se vêt de fourrures, il se bâtit des huttes et s'installe dans des cavernes. Vers -500 000 ans, il domestique le feu, depuis cette époque la maîtrise de l'énergie est devenue l'un des problèmes dominants de l'évolution de la civilisation et de ses relations avec l'environnement. Elle le demeure du reste encore aujourd'hui.

 

 

 

1evolution.jpg

 

 

 

-5 millions d'annéesApparition de l'Australopithecus Anamensis. Australopithecus anamensis est le nom d'un hominidé bipède. Le premier Australopithecus anamensis a été découvert en 1965 par une expédition de l'université Harvard. Yonas Beyene, Directeur du patrimoine en Éthiopie et membre de l'équipe d'Henry de Lumley (Institut de paléontologie humaine) a découvert les restes d'un très ancien Hominidé dans la vallée de l'Omo, rivière qui se jette dans le Lac Turkana. C'est sur le site FxJj-50 que les restes du fossile ont été retrouvés : un morceau de crâne, un autre de mandibule et une molaire. Ces quelques éléments ont permis de définir l'espèce Australopithecus anamensis. C'est le plus vieil hominidé fossile retrouvé en Éthiopie. Ce sont les couches de tuf volcaniques, dont le fossile a été libéré, qui ont permis de dater les ossements. Les premières estimations font remonter la découverte à une période comprise entre 4,2 et 5 millions d'années. Cet hominidé est donc plus ancien que son congénère retrouvé au Kenya ainsi que la célèbre Lucy, un Australopithecus afarensis trouvé dans la région de l'Afar en Éthiopie également.

 

 

 

 

slide_7.jpg

 

 

 

- 4 millions d'annéesPrésence de l'Australopithecus Ramidus dans la vallée de L'awash. Ardipithecus ramidus est le nom donné au plus vieil hominidé bipède découvert à ce jour, âgé de 3,8 à 4 millions d'années (certains hominidés sont plus âgés, mais soit leur bipédie n'est pas avérée, soit ils sont manifestement quadrupèdes).

 

 

 

-3,7 millions d'années : Première présence de l'Australopithecus Afarensis près de Laetoli. Australopithecus afarensis est le nom d'un hominidé bipède découvert dans l'est de l'Afrique (principalement au Kenya et en Tanzanie). Son nom provient de l'Afar, région du nord-est de l'Éthiopie, considérée par certains scientifiques comme "le berceau de l'humanité" ; c'est en effet là qu'avait été découvert le squelette de Lucy en 1974.

 

 

 

-3,18 millions d'années : Présence de l'Australopithecus Afarensis (Lucy) près de Hadar. Lucy est un primate hominidé dont le squelette fut découvert en Éthiopie, le 24 novembre 1974, par un groupe de chercheurs de différentes nationalités dont Yves Coppens, Donald Johanson et Maurice Taïeb. Elle a vécu il y a 3,18 millions d'années. Elle a longtemps été considérée comme la grand-mère de l'humanité. Depuis, d'autres primates plus anciens ont été découverts. Lucy appartient donc à la famille des primates et fait partie des australopithèques. Plus précisément, il s'agit d'un Australopithecus afarensis (australopithèque de l'Afar). Les découvertes les plus récentes nous font pencher pour l'hypothèse selon laquelle Lucy serait une cousine éloignée, plutôt que la fondatrice du genre Homo.

 

 

 

 

-3 millions d'années - Paléolithique (Âge de la pierre ancienne), (-650 000 à -10 000)

 

 

 

-3 millions d'années : Paléolithique vient du grec lithos (pierre), littéralement par "âge de la pierre ancienne". Ce terme a été inventé en 1865 par le préhistorien John Lubbock par opposition au Néolithique, "âge de la pierre nouvelle". Dans les faits, le Paléolithique est la période culturelle la plus longue de la préhistoire et commence avec l'apparition de l'homme. Durant toute cette période la technologie principale des hommes est celle des outils en pierre taillée.  D'une part, les Néandertaliens se limitent à l'Europe et au Proche-Orient, ils s'adaptent aux climats glaciaires. D'autre part, les hommes modernes (les Homo sapiens) sont originaires d'Afrique et n'ont conquis les régions froides que plus tard, arrivent en Europe vers -40 000 (Cro-Magnon). Leur passage en Australie commence vers -50 000, après la Chine. L'arrivée en Amérique semble antérieure à -40 000. Vers -40 000 au Paléolithique se manifestent les premières gravures et les sculptures de l'âge de la pierre taillée. Il faudra attendre -31 000 ans pour voir apparaître des peintures (grottes Chauvet, Lascaux, Altamira) et des indices plus précis de rites, de superstitions et de religions : c'est le début d'une vision relationnelle du monde. Entre -15 000 et -9 000 les chasseurs passent de la récolte à la culture à la fois au Proche-Orient (blé, orge), en Afrique (sorgho), en Asie (riz et millet) et en Amérique (maïs). Les premiers animaux à être domestiqués sont les chiens, puis vers    -12 000 ans les chèvres dont ils obtiennent le lait et font du fromage. Les effectifs des populations croissent considérablement. L'Âge de la pierre est la période de la Préhistoire durant laquelle les humains créèrent des outils en pierre. Le bois et les os étaient aussi utilisés mais la pierre, et notamment le silex, était travaillée pour créer des outils coupants et des armes. "Âge de la pierre" est désormais une expression légèrement désuète et on lui préfère l'une de ses subdivisions : Paléolithique, Mésolithique ou Néolithique; ces périodes sont elles-mêmes souvent subdivisées. Les limites chronologiques de cette période varient selon la région concernée et selon les critères que l'on retient. Bien qu'il soit possible de parler d'un Âge de la pierre global pour toute l'humanité, certains groupes n'ont jamais développé de technologies métallurgiques et restèrent donc dans un âge de la pierre jusqu'à ce qu'ils rencontrent des cultures technologiquement plus développées. Néanmoins, on considère en général que cette période débute il y a environ 3 Millions d'années lorsque les premiers humains commencèrent à fabriquer des outils. Elle fut suivie par l'Âge de bronze, durant lequel les outils en bronze devinrent communs.

 

 

 

paleolithique5.jpg

 

 

 

 

-3 millions d'années : Histoire des sciences de la préhistoire, historiquement la technique précède la science. En s'appuyant sur une démarche empirique, l'homme invente très tôt des outils et découvre le feu, c'est la période du paléolithique (qui commence il y a environ 2,5 millions d'années et s'achève vers 10 000 ans avant notre ère). Aucune science à proprement parler n'existe à cette époque. La science et la magie ont été durant plusieurs millénaires très liées l'une à l'autre. Cela peut être à première vue très surprenant, principalement au vu de nos connaissances actuelles. La magie se base sur des croyances, contrairement à la science qui elle repose sur une démarche expérimentale, autrement dit les faits. Mais les deux partagent le but d'une "explication du monde". Au vu des connaissances de l'époque, attribuer des événements naturels comme la foudre, les tremblements de terre ou encore les maladies, à une colère divine est tout à fait compréhensible et cohérent avec une vision animiste, où tout est d'essence divine. Cette démarche purement intellectuelle, car ne se basant sur aucun fait, n'était pas la seule forme de "science". Lorsque l'homme se sédentarise et entre ainsi dans le néolithique, il change radicalement son mode de vie. Il se rassemble pour former des groupes de plus en plus nombreux (qui deviendront avec le temps les premières civilisations), ce qui pousse à plus d'échanges et à l'établissement de règles pour la vie en communauté. Cette sédentarisation oblige le chasseur-cueilleur qu'est l'homme à trouver un moyen de nourrir une population importante, dans un minimum d'espace. Pour cela, il ne peut plus se contenter de ce que lui offre la Nature. C'est ainsi que l'agriculture et l'élevage apparaissent. Ces deux activités nécessitent d'amasser une somme de connaissances sur le mode vie des animaux, leurs entretiens, sur l'utilité de telle ou telle plante, la meilleure façon de la cultiver et de l'utiliser, etc. Toutes ces connaissances ont bien sûr un usage purement pratique, mais cela marque le début de l'accumulation du savoir, qui est une des bases de toute démarche scientifique. Le développement de l'agriculture et de l'élevage entraîne un nouveau besoin, celui de compter. Il faut en effet compter les animaux, le nombre de végétaux que l'on produit, déterminer quand il faut mettre en graine et récolter (ce dernier point est plus du domaine de l'astronomie, mais les mathématiques sont utilisées)… C'est à cette époque qu'apparaît le calcul.

 

 

 

image003.gif

 

 

 

-2,5 millions d'années : Début de l'âge de la pierre

 

 

 

-2,5 millions d'annéesElle fut suivie par l'Âge de bronze, durant lequel les outils en bronze devinrent communs, il y a environ 8000 à 4500 ans.

 

 

-2,2 millions d'années : Première présence de l'Australopithecus Robustus. Australopithecus robustus est le nom d'un hominidé âgé de 2,2 à 1 million d'années.

 

 

-2,2  millions d'années : Apparition de l'Homo ergaster. Homo ergaster est un représentant disparu du genre Homo. La plupart des fossiles aujourd'hui attribués à ce taxon étaient anciennement attribués à Homo erectus mais celui-ci est désormais considéré comme exclusivement eurasiatique. Homo ergaster vivait en Afrique, entre 2,2 millions d'années et 1 million d'années avant notre ère. Il descendrait directement d'Homo habilis. Son cerveau atteint 850 cm³, ce qui implique une consommation régulière de viande. On peut supposer qu'il devient plus chasseur que charognard. Les spécimens découverts mesuraient entre 1,55 m et 1,70 m, pour un poids de 50 à 65 kg. Le dimorphisme sexuel de cette espèce est plus réduit que chez Homo habilis. L'Homo ergaster reste cependant très archaïque de faciès, avec un nez absent et une mâchoire très prognathe. D'après l'hypothèse la plus couramment acceptée actuellement, Homo ergaster est l'ancêtre d'Homo erectus. Il est probable qu'il soit aussi l'ancêtre d'Homo antecessor.

 

 

 

homo_ergaster__knm_er_3733__by_romanyevseyev-d8c94iy.jpg

 

 

 

 

-2 millions d'années : Nous voilà arrivés à moins deux millions d'années. L'homme va quitter sa terre natale : l'Afrique tropicale, berceau de l'humanité. Son corps s'est adapté à la marche et aux longs voyages, ses outils se perfectionnent. Homo ergaster se met en route et commence à peupler la Terre, et plus précisément le reste de l'Afrique, le Proche-Orient, l'Europe et l'Asie. Au fil du temps, il s'adapte à de nouvelles conditions climatiques. Il devient Homo erectus, l'homme dressé, celui qui va soumettre encore un peu plus la nature, qui invente l'outil symétrique, le percuteur tendre, et qui maîtrise le feu. L'évolution se poursuit, graduelle et continue. Et voilà qu'apparaît, au Proche-Orient et en Europe, un homme robuste au cerveau impressionnant : Homo sapiens neandertalis, l'Homme de Neandertal...

 


20/02/2017
0 Poster un commentaire

Suite de l'aventure : à partir de - 1 999 millions d'années

 

 

Poursuivons l'aventure humaine...

 

 

 

chronologie.jpg

 

 

-1 806 millions d'années : Début de l'ère Quaternaire et du Pléistocène. Le Pléistocène est une époque du système Néogène. Il a débuté entre 1,806 millions d'années avant l'ère chrétienne et se finit en -10 000 ans. Il couvre la plupart des récentes glaciations incluant le Dryas récent qui interrompit momentanément la dernière déglaciation.  Le climat est caractérisé par les cycles de glaciation pendant lesquels des glaciers continentaux sont descendu jusqu'au 40ème parallèle. Il y a eu quatre glaciations majeures : Günz / Nebraska ; Mindel / Kansas ; Riss / Illinois ; Würm / Wisconsin. Il peut y avoir eu quatorze autres avancées des glaces qui n'ont pas été nommées et dont les traces ont été largement érodées par les glaciations suivantes. Chaque glaciation a produit des glaciers continentaux de grandes tailles dont l'épaisseur a pu aller jusqu'à 3 km résultant en des changements du niveau de la mer de 100 m ou plus. Les faunes marine et continentale étaient essentiellement modernes et c'est durant cette période que l'homme a évolué dans sa forme moderne. Plusieurs espèces de grands mammifères telles que les mammouths, les mastodontes et les tigres à dents de sabre, ont disparu durant le pléistocène. Les extinctions ont été plus nombreuses en Amérique du Nord où, par exemple, les chevaux et les chameaux ont été éliminés. Les dépôts continentaux de cette période sont trouvés principalement dans les grottes et le fonds des lacs ainsi que dans les grandes quantités de matériaux déplacés par les glaciers. Les dépôts marins sont localisés dans une zone de quelques dizaines de kilomètres des côtes actuelles. Dans quelques zones géologiques actives comme la côte sud de la Californie ces dépôts marins peuvent se retrouver à une altitude de plusieurs centaines de mètres. La fin du Pléistocène correspond à la fin du Paléolithique utilisé en archéologie.

 

 

 

-1,8 millions d'années : Première présence d'outils (Galets) en France (Chilhac, Haute-Loire), aparition des premiers outils symétriques (bifaces) (Lac de Turkana, Kenya)

 

 

 

-1,6 : Apparition de l'Homo Erectus. Homo erectus est un homme préhistorique. On retrouve ses restes sur une période qui va de moins 2 Ma à moins 250 000 ans. Il s'agit du premier être terrestre à avoir domestiqué le feu, il y a de ça un million d'années. Il a amélioré les techniques de frappe, étendu la gamme des outils: il a réalisé les premiers bifaces et créé une hache (hachereau), dont on a trouvé de nombreux spécimens en Afrique et en Eurasie. Les outils façonnés par Homo erectus révèlent l'existence de comportements nouveaux dans la lignée humaine: l'élaboration d'outils symétriques et une forte adaptation des outils aux conditions locales et aux besoins humains.

 

 

 

-1,3 millions d'années : Disparition de l'Homo Habilis

 

 

 

-1,2 millions d'années : Apparition de l'Homo Erectus dans le sud de la France millions d'années. Disparition de l'Australopithecus Robustus

 

 

 

-950 000 ans : Début du pré paléolithique, début de la glaciation de Günz (Première glaciation du Quaternaire dans les régions alpines)

 

 

 

-500 000 ans : Domestication du feu. Domestiqué par Homo erectus il y a environs 500 000 ans, le feu est à la fois un bienfait et un terrible ennemi. Il permet de se chauffer, cuire la nourriture – ce qui entre autre tue les microbes et rend comestible certaines plantes –, transformer les matériaux (métallurgie), éclairer la nuit. Il peut aussi tuer, ravager et détruire (incendie).

 

 

 

15_Rainaut_erectus.jpg

 

-400 000 ans : Début de la glaciation de Mindel (deuxième épisode de glaciation du Quaternaire dans les régions alpines)

 

 

 

-300 000 ans : Début de la glaciation de Riss (Troisième épisode de glaciation du Quaternaire dans les régions alpines)

 

 

 

-300 000 ans : début du Paléolithique moyen qui s'achève autour de 30 000 ans avec la disparition de l'homme de Néandertal et l'arrivée des Humains anatomiquement modernes (Homo sapiens) venus du Proche-Orient. Cette période est marquée par l'apparition d'un ensemble de traits culturels nouveaux : elle voit par exemple se généraliser et se diversifier l'utilisation des outils retouchés (racloirs, denticulés, etc.). Ces outils sont réalisés à partir d'éclats débités aux dépens de blocs de matière première préparés, appelés nucléus. Apparition des premiers Hommes de Néandertal (Atapuerca, Espagne). L'homme de Néandertal est un homme préhistorique, dit aussi néandertalien. Cette appellation signifie "vallée de Neander" en allemand. Il s'agit d'un lieu proche de Düsseldorf où des fragments de squelettes furent découverts en 1856. Les premières traces de peuplement néandertalien en Europe remontent à 300 000 ans. Cette espèce humaine, très spécialisée, semble n'avoir existé qu'en Europe et au Proche-Orient. Elle a disparu, il y a près de 35 000 ans, après avoir cohabité durant leurs derniers millénaires avec l'Homo sapiens. L'homme de Neandertal conçoit les premières sépultures, ce qui laisse supposer qu'il croit déjà en un au-delà. L'odyssée de notre espèce est pourtant loin d'être achevée, car voici qu'intervient un nouvel arrivant qui se révélera être un redoutable concurrent pour les neandertaliens : Homo sapiens sapiens. C'est l'homme qui sait qu'il sait, c'est-à-dire l'homme moderne.

 

 

L'homme de Neandertal conçoit les premières sépultures, ce qui laisse supposer qu'il croit déjà en un au-delà. L'odyssée de notre espèce est pourtant loin d'être achevée, car voici qu'intervient un nouvel arrivant qui se révélera être un redoutable concurrent pour les neandertaliens : Homo sapiens sapiens. C'est l'homme qui sait qu'il sait, c'est-à-dire l'homme moderne. Nous sommes à moins 300 000 ans. Homo sapiens sapiens, représenté en Europe par le célèbre Homme de Cro-Magnon, a évincé son cousin neandertalien. Désormais, seul représentant du genre humain, il se lance dans une nouvelle expansion planétaire, conquiert les Amériques et atteint l'Australie. Il fabrique de nouveaux outils, invente de nouveaux rites et, pour finir, découvre le beau et crée l'art. Cette conquête du monde imaginaire et spirituel le mènera, il y a maintenant 10 000 ans, à la sédentarisation, l'élevage, l'agriculture puis à l'écriture... bref à la civilisation et à la fin de la préhistoire. Commence alors l'histoire…

 

 

 

72513618.gif

 

 

 

-200 000 ans : apparition de l'homo sapiens sapiens. Homo sapiens est une espèce de primate et le seul membre actuel du genre Homo. On désigne l'espèce entière sous le nom humanité et on peut aussi employer Homme (avec une majuscule) pour parler des caractères généraux des êtres humains. En 2003 la deuxième sous-espèce Homo sapiens, qu'était Homo sapiens neanderthalensis, a été relevée au rang d'espèce à part entière, Homo neanderthalensis, ce qui a entraîné l'abandon de la subdivision de l'espèce Homo sapiens en sous-espèce, et donc l'abandon de la classification de l'homme moderne et de ses ancêtres comme sous-espèce Homo sapiens sapiens.

 

 

 

- 130 000 ans : Fin de la glaciation de Riss.

 

 

 

- 80 000 ans : Début de la glaciation de Würm (Quatrième et dernière glaciation du Quaternaire dans les régions alpines). Premières sépultures

 

 

 

- 75 000 ans : Dotés d'armes et de techniques de chasses perfectionnées les chasseurs s'attaquent à de grands mammifères comme le mammouth

 

 

 

-70 000 ansCivilisation Moustérienne (jusqu'à -35 000). (Le nom de cette civilisation est tirée du site situé dans la vallée de la Vézère, non loin des Eyzies, sur la commune de Peyzac-le-Moustier où le surplomb de la falaise protège deux abris superposés). Le Moustérien est la principale manifestation culturelle du Paléolithique moyen en Eurasie (environ -300 000 à -30 000 avant le présent). Il est principalement l'oeuvre de l'Homme de Néandertal. Il a été défini en 1872 par G. de Mortillet à partir de l'industrie lithique de l'abri du Moustier, situé dans la vallée de la Vézère en Dordogne. Il succède à l'acheuléen et précède le Châtelperronien.

 

 

 

-50 000 ans : Apparition des premières peintures rupestres. Art préhistorique, si les premières manifestations discrètes de l'art préhistorique datent de la fin du Paléolithique moyen, celui-ci ne prend une réelle ampleur qu'au début du Paléolithique supérieur (-30 000 à -12 000 ans avant J.-C.). Il est alors très diversifié dans ses thématiques, ses techniques et ses supports. Il inclut des représentations figuratives animales, des représentations anthropomorphes souvent schématiques, ainsi que de nombreux signes. Au Mésolithique (-12 000 à -8 000 avant J.-C.), les manifestations artistiques figuratives sont rares. De cette époque sont connus des galets peints ou gravés de figures géométriques. Au Néolithique (-8 000 /à- 3 000 avant J.-C.), l'art rupestre se développe, incluant des éléments figuratifs et notamment des animaux domestiques. Il se développe également sur de nouveaux supports, par exemple lors du décor de poteries en céramique.

 

 

 

-50 000 ans : Origine des langues

 

 

 

-40 000 ans : Arrivée de l'Homo Sapiens (l'homme de Cro-Magnon) en Europe. L'homme de Cro-Magnon est un homme préhistorique. Le nom de "Cro-Magnon" vient de l'abri de Cro-Magnon, un petit abri sous roche situé dans la commune des Eyzies-de-Tayac (Dordogne, France) où Louis Lartet a découvert cinq squelettes de cette espèce en 1868. Actuellement, la communauté scientifique a pratiquement abandonné l'expression vieillissante d'"homme de Cro-Magnon" au profit de celles d'"hommes anatomiquement modernes" et d'Homo sapiens.

 

 

 

-35 000 ans : Début du Paléolithique supérieur. Le Paléolithique supérieur est la période de la Préhistoire qui est caractérisée par l'arrivée de l'Homme moderne en Europe, le développement de nouvelles techniques (lames, industrie osseuse, propulseur, etc.) et l'explosion de l'art préhistorique. Il se situe entre 35 000 et 10 000 ans avant notre ère et correspond à la fin de la dernière période glaciaire. Il est précédé par le Paléolithique moyen et est suivi du Mésolithique. Le Paléolithique supérieur débute à l'arrivée en Europe de l'Homme moderne (Homo Sapiens). Venu de l'Est (Proche-Orient, Asie ou Afrique ?), il a profité d'une amélioration temporaire du climat vers -35 000 pour coloniser l'Europe. Il cohabite avec l'Homme de Néandertal jusqu'à l'extinction de ce dernier vers -30 000 en Espagne. L'existence de métissages entre les deux espèces a été évoquée mais n'a pas été réellement démontrée. Les raisons de l'extinction de l'Homme de Néandertal ne sont pas connues précisément.

 

 

 

-30 000 ans : Premiers signes arbitraires. Ils sont destinés à compter ou à identifier des objets. Le plus souvent pictographiques, ces signes ne composent pas des systèmes complets d'écriture. L'écriture réelle remonte à 4000 ans, selon les épigraphistes. L'homme aurait donc vécu longtemps avant de songer à consigner son savoir pour les générations futures...

 

 

 

-30 000 ans : L'homme prend progressivement conscience de lui-même. A la naissance du conscient correspond celle de l'inconscient : La partie du cerveau que l'homme utilise et ressent mais à laquelle il n'a pas un accès direct. Elle ne lui est pas accessible et pourtant elle est en lui, elle pèse en permanence dans sa vie, elle est là dans ses rêves, dans ses intuitions, dans ses souvenirs refoulés. Cette partie inconsciente de la raison, ajoutée à son ignorance du lendemain, de la nature et ses phénomènes, a rapidement créé chez l'humain un malaise diffus, un besoin que l'on pourrait peut-être appeler aujourd'hui "un mal existentiel". Qu'a-t-il fait ? Il s'est posé des questions sur l'au-delà et les puissances supérieures et il a essayé de les dessiner ou de les sculpter. Ainsi sont nées les premières religions... C'est l'époque des premières sépultures, des premières peintures et expressions artistiques. La plupart de ces dessins ont une vocation religieuse.

 

 

-25 000 ans : Disparition de l'Homme de Néandertal

 

 

-20 000 ans : Fin de la glaciation de Würm

 

 

-19 000 ans : Civilisation Magdalénienne (jusqu'à -11 000). La civilisation magdalénienne, en Europe occidentale domine la civilisation magdalénienne, qui s'est répandue ensuite dans l'Europe de l'Est et, dans sa phase finale, à travers les plaines du Nord. L'art paléolithique trouve alors son apogée; une grande variété de techniques existe: gravure, dans les grottes, sur plaquette en pierre, sur os ou sur bois de cervidés; peinture; modelage d'argile. On connaît plus de 150 grottes ornées. Elles sont toutes situées en France et en Espagne (Lascaux, Fond-de-Gaume, Les Combarelles, Rouffignac, en Dordogne, Niaux dans les Pyrénées, Altamira en Espagne), alors que l'art mobilier se rencontre dans toute l'Europe. L'outillage lithique magdalénien est caractérisé par l'abondance de burins, de grattoirs, de perçoirs, de lames et de lamelles à dos. Mais c'est l'industrie osseuse qui est particulièrement remarquable, par ses sagaies de différents types, ses propulseurs et ses harpons.

 

 

 

Red Lady of el Miron.jpg

 


Deux études sur la sépulture de la grotte d'El Mirón (Espagne) nous en apprennent un peu plus sur la vie et la mort des Magdaléniens.

 

 

 

 

-17 000 ans : Peintures rupestres de la Grotte de Lascaux en Dordogne. La grotte de Lascaux est l'une des plus importantes grottes ornées paléolithiques par le nombre et la qualité esthétique de ses oeuvres. Les peintures et les gravures qu'elle renferme n'ont pas pu faire l'objet de datations directes précises : leur âge est estimé entre environ  18 000 et 15 000 ans avant le présent à partir de datations et d'études réalisées sur les objets découverts dans la grotte. Elles ont longtemps été associées au Magdalénien ancien, mais les dernières études montrent qu'elles pourraient dater du Solutréen qui le précède.

 

 

 

-13 500 ans à -10 000 ans : Fin du dernier âge glaciaire

 

 

 

-10 800 ans : Apparition des Natoufiens. Le Natoufien est le nom donné à une culture de l'Épipaléolithique final, attestée au Levant entre 10 800 et 8 200 av. J.-C. et caractérisée par les premières expériences de sédentarisation. La Natoufien est une culture du Proche-Orient dont les sites ont été découverts dans les régions bordant la côte méditerranéenne de l'Asie (notamment près du Mont Carmel et dans le Néguev). Les Natoufiens semblent avoir été à l'origine des premiers villages occupés de manière permanente. On y trouvaient de petites maisons de plan circulaire ou ovale (de 3 à 4 mètres de diamètre), plus ou moins creusées dans le sol et généralement construites en bois et en terre. Cet habitat édifié en dur paraît témoigner d'une volonté de continuité dans l'installation incompatible avec le nomadisme permanent (mais pas forcément avec le semi-nomadisme). La présence de lames de faucilles en assez grand nombre montre que les Natoufiens avaient coutume de couper des plantes. On a donc longtemps pensé qu'ils avaient été les premiers agriculteurs du Proche-Orient. On perçoit plutôt aujourd'hui les Natoufiens comme des chasseurs-cueilleurs pratiquant abondamment la récolte de céréales sauvages comme l'amidonnier (ou blé emmer). Outre ces céréales, les Natoufiens se nourrissaient aussi des produits de la chasse (gazelles, boeufs, sangliers) et de la pêche (les villages étaient souvent proche de plans d'eau).

 

 

 

525px-Natufian-Burial-ElWad.jpg

 

Sépulture natoufienne à El Wad, sur le flanc ouest du Mont Carmel

 

 

 

-10 000 ans : Début de Holocène (Partie supérieure de l'ère quaternaire). L'Holocène est la dernière époque géologique s'étendant sur les 10 000 dernières années. Le nom est dérivé du grec holos, "entier(ement)" et ceno, "nouveau". Le début de l'Holocène correspond à la fin d'une brève période froide (fin du Pléistocène) marquant le retrait des grands glaciers, aux alentours de 9 600 av. J.-C. Cela marque aussi le début du Mésolithique en archéologie. L'Holocène est la quatrième et dernière époque du Néogène.

 

 

 

Holocene 5.jpg

 

 

 

Des blogs à découvrir sur le sujet (mes sources concernant mes articles sur le sujet) : Chronologie et évolution de la planète Terre - Du big bang à nos jours

 

et Chronologie encyclopédique


02/03/2017
0 Poster un commentaire